Lutte contre le paludisme : le Burkina Faso élabore son plan national de plaidoyer 

Communiqué de presse • 11 April 2022

Le Burkina Faso est l’un des pays les plus touchés par le paludisme, principal motif de consultation, d’hospitalisation et de décès. En 2020, 11 311 560 personnes ont été affectées avec un taux de confirmation diagnostique de 92% dont 508 097 cas graves et 3 966 cas de décès. 

Réduire considérablement ces chiffres et contribuer à  l’élimination du paludisme en Afrique d’ici à 2030 est un défi pour le pays.  Disposant d’un plan stratégique national de lutte contre le paludisme 2021-2025, l’ambition est de : « contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population en réduisant le fardeau du paludisme d’ici à fin 2025 ».

« Cette endémie affecte les populations les plus vulnérables, le système sanitaire, l’économie nationale du fait de son impact sur l’espérance de vie, l’éducation des enfants, la productivité, l’épargne familiale et nationale ».  

Dr Gauthier Tougri, Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme à l’entame des travaux

Son mode de transmission étant complexe et fortement lié au comportement de l’individu, sa lutte nécessite un engagement collectif et individuel accru de tous les acteurs à tous les niveaux, et se base sur une intervention multisectorielle et des stratégies innovantes.

Dans le cadre de la campagne  « Zéro Palu ! Je m’engage », le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) a organisé avec le soutien de Speak Up Africa, une organisation à but non lucratif de plaidoyer et de communication stratégique, un atelier d’élaboration du premier plan de plaidoyer national en faveur de la lutte contre le paludisme, du 4 au 8 avril 2022. Les travaux de cet atelier visaient à doter le PNLP d’un plan national de plaidoyer sur le paludisme afin d’harmoniser la programmation des actions de plaidoyer et de garantir la conformité des interventions avec les priorités du plan stratégique national 2021-2025. 

« Nous sommes convaincus qu’à travers une stratégie de plaidoyer efficiente et impactante, nous allons renforcer et consolider les engagements au niveau du secteur public, de la société civile, du secteur privé, des partenaires techniques et financiers, de la communauté et des citoyens ».

Dr Tougri, Coordonnateur du PNLP

Au cours de ces cinq jours, près de quarante acteurs, représentants des directions techniques du ministère de la Santé, de l’économie, de l’environnement, de l’assainissement, de la société civile, du secteur privé  des partenaires techniques et financiers et des réseaux des communicateurs/journalistes,  ont ébauché les enjeux et priorités, formuler les objectifs clés et  les activités à mettre en œuvre dans le cadre d’un plaidoyer national pour la priorisation et l’accroissement de ressources nationales en faveur de la lutte contre le paludisme. 

« Ce document est essentiel pour la mise en œuvre du plan stratégique car les orientations de plaidoyer qui y seront données seront communes et synergiques. Pour une lutte efficace et durable contre la maladie, toutes les parties prenantes doivent être impliquées dès le début du processus. »

Sophietou Diop, Responsable plaidoyer chez Speak Up Africa

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Taille max. des fichiers : 200 MB.
  • Taille max. des fichiers : 200 MB.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.