Les Voix EssentiELLES s’élèvent en Côte d’Ivoire

Communiqué de presse • 28 September 2021

La voix collective des femmes, lorsqu’elle est stratégiquement orientée, est essentielle à leur capacité à négocier un changement transformateur. La viabilité et la durabilité de cette voix collective dépendent des capacités de mobilisation des femmes pour une action stratégique et la formation de coalitions. À cet effet, le 1er juillet dernier, Speak Up Africa a lancé l’initiative « Voix EssentiELLES », financée par le Fonds mondial et la Fondation CHANEL, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal et afin de renforcer les organisations communautaires de femmes et de filles en investissant dans leurs capacités et leur leadership.

Dans le cadre de l’initiative, Speak Up Africa a regroupé à Abidjan, le 28 septembre, les  parties prenantes œuvrant dans le secteur de la santé, des femmes, des filles et des jeunes afin d’échanger sur les différents défis et actions que l’initiative Voix EssentiELLES pourrait susciter à l’échelle nationale pour répondre aux inégalités de genre.

Plus spécifiquement, cette rencontre visait à (1) présenter le programme et la stratégie Voix EssentiELLES aux décideurs et acteurs nationaux, actifs dans le domaine de la santé publique, (2), inscrire le Programme Voix EssentiElles dans le calendrier des actions locales en matière de santé et genre et enfin (3) faciliter la mise en œuvre des actions à venir de l’initiative Voix EssentiELLES. 

« Le rôle des femmes au sein de nos sociétés africaines est indéniable et  elles doivent être mise en avant pour pouvoir revendiquer les droits qui les concernent directement ! Il est primordial d’accompagner les organisations de femmes et de filles, financièrement et techniquement, afin d’accroître leur leadership et leur implication au sein des espaces de prises de décisions. Ce n’est que comme cela, c’est-à-dire tous et toutes ensemble, que l’on fera progresser concrètement l’égalité des genres. »

Yacine Djibo, Directrice exécutive de Speak Up Africa.

Créer des synergies entre acteurs est primordial pour que les femmes puissent prendre part aux espaces de décisions et que des politiques efficaces soient appliquées face aux problèmes de santé représentant toujours un obstacle pour les femmes et les filles. En effet, des solutions sont prises les concernant, sans qu’elles ne soient présentes, alors qu’elles sont les mieux à même de savoir ce qui leur correspond.

« Rien pour nous, sans nous. »

M. Djely Arthur Attea, Directeur exécutif de l’organisation Anonyme Côte d’Ivoire.

Les femmes contribuent de manière substantielle à l’économie du continent africain. Qu’elles soient agricultrices ou entrepreneuses, ces femmes sont plus actives économiquement que les femmes de toutes les autres régions du monde. Néanmoins, elles demeurent les plus vulnérables, notamment dans ce contexte de pandémie, aux niveaux socio-économique et sanitaire. Une attention particulière doit ainsi être portée à leurs besoins afin de pouvoir les soutenir face à ces conséquences.

« Je salue l’initiative Voix EssentiELLES, dont la philosophie correspond à la recherche de solutions pérennes auxquelles nous, femmes de Dabou, voulons participer pour nous sortir de cette pauvreté rampante. »

Mme Colombe Tohbi, Présidente de l’AFUG2 (Dabou).

L’initiative Voix EssentiELLES mettra en place un fonds dédié offrant un soutien financier et un appui technique dispensé à travers l’Université de l’ExcELLEnce, sous la forme d’un programme de formation personnalisé destinés aux femmes vivant dans ces trois pays. Cette Université vise à renforcer leurs compétences organisationnelles, leurs capacités de plaidoyer, communication et leadership. Des modules de formation leur seront fournis, tout en étant adaptés aux besoins de chaque organisation sélectionnée, en fonction de l’évaluation des capacités et du contexte spécifique à chaque pays.


À propos de Speak Up Africa

Basée à Dakar, au Sénégal, Speak Up Africa est une organisation à but non lucratif de communication stratégique et de plaidoyer dédiée à catalyser le leadership africain, favoriser les changements de politiques et renforcer la sensibilisation autour du développement durable en Afrique. En maintenant l’amélioration de la santé publique au cœur de notre action, nous soutenons la réalisation des ODD 1 à 6, qui visent notamment à la transformation des sociétés africaines et à ce que chaque homme, femme et enfant soient en mesure de vivre une vie longue et saine.

Pour en savoir plus :

L’initiative Voix EssentiELLEs
Twitter
Facebook
Instagram
WhatsApp
LinkedIn

À propos du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Le Fonds mondial est un partenariat conçu pour mettre plus rapidement un terme aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. En tant qu’organisation internationale, il mobilise et investit plus de 4 milliards de dollars US chaque année à l’appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays. En partenariat avec les autorités publiques, la société civile, les institutions techniques, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies, nous nous attaquons aux obstacles et nous encourageons l’innovation.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Max. file size: 200 MB.
  • Max. file size: 200 MB.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.