Les parties prenantes de l’initiative Voix EssentiELLES se rencontrent à Dakar

Communiqué de presse • 14 September 2021

La voix collective des femmes, lorsqu’elle est stratégiquement orientée, est essentielle à leur capacité à négocier un changement transformateur. La viabilité et la durabilité de cette voix collective dépendent des capacités de mobilisation des femmes pour une action stratégique et la formation de coalitions. À cet effet, le 1er juillet dernier, Speak Up Africa a lancé l’initiative « Voix EssentiELLES », financée par le Fonds mondial et la Fondation CHANEL, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal et afin de renforcer les organisations communautaires de femmes et de filles en investissant dans leurs capacités et leur leadership.

Dans le cadre de l’initiative, Speak Up Africa a regroupé à Dakar, le 14 septembre,  les  parties prenantes œuvrant dans le secteur de la santé, des femmes, des filles et des jeunes afin d’échanger sur les différents défis et actions que l’initiative Voix EssentiELLES pourrait susciter à l’échelle nationale pour répondre aux inégalités de genre. Plus spécifiquement, cette rencontre visait à (1) présenter le programme et la stratégie Voix EssentiELLES aux décideurs et acteurs nationaux, actifs dans le domaine de la santé publique, (2), inscrire le Programme Voix EssentiElles dans le calendrier des actions locales en matière de santé et genre et enfin (3) faciliter la mise en œuvre des actions à venir de l’initiative Voix EssentiELLES. 

« Par le biais de ces collaborations, nous pouvons concevoir des actions communes significatives et à fort impact dans le domaine de la santé publique afin de permettre aux femmes et jeunes filles d’avoir accès à des systèmes de santé de qualité. Les problématiques de genre et d’accès aux services de santé ne peuvent être dissociées. L’implication des communautés est d’autant plus indispensable que notre objectif final est de leur apporter des solutions répondant précisément à leurs besoins. »

Yacine Djibo
Directrice exécutive de Speak Up Africa. 

Créer des synergies entre acteurs est primordial pour que les femmes puissent prendre part aux espaces de décisions et que des politiques efficaces soient appliquées face aux problèmes de santé représentant toujours un obstacle pour les femmes et les filles. 

« L’égalité des femmes et des hommes ne s’incarne dans la réalité que lorsque les femmes accèdent à l’autonomie économique. Et cette autonomie des femmes passe par l’accès à l’éducation. Il s’agit là d’un passage obligé, d’une condition nécessaire, encore que non suffisante. Voix EssentiELLES est une initiative qui arrive à point nommé et que je suis ravie de soutenir pour améliorer les conditions de vie de nos populations en Afrique de l’Ouest. »

Pr. Ndioro Ndiaye
Coordonnatrice du Réseau francophone pour l’égalité femme-homme de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Les femmes contribuent de manière substantielle à l’économie du continent africain. Qu’elles soient agricultrices ou entrepreneuses, ces femmes sont plus actives économiquement que les femmes de toutes les autres régions du monde. Toutefois, à travers les âges, ces mêmes femmes ont été systématiquement exclues des espaces de prise de décision et des programmes qui affectent leur santé et leur bien-être.

Force est de constater que les hommes ne sont pas à exclure de la promotion de l’égalité des genres car ils ont leur rôle à jouer dans l’autonomisation des femmes, notamment au sujet de leur santé.

« Nous sommes conscients des inégalités auxquelles nous faisons face dans notre pays et l’accès des femmes aux instances de décision reste difficile. L’initiative Voix EssentiELLES a vu le jour pour apporter sa contribution à cette lutte contre les inégalités afin de permettre aux femmes et aux filles de vivre dans un bien-être et un développement durable. Sachant que l’accès aux soins est intrinsèquement lié aux déterminants sociaux de la santé, nous devons établir un dialogue multisectoriel ouvert sur les questions de genre pour avoir un impact sur le long terme. »

Mme Ndèye Mingué Ndiaye Gacko
Coordonnatrice de la Cellule Genre du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale

L’initiative Voix EssentiELLES mettra en place un fonds dédié offrant un soutien financier et un appui technique dispensé à travers l’Université de l’ExcELLEnce, sous la forme d’un programme de formation personnalisé destinés aux femmes vivant dans ces trois pays. Cette Université vise à renforcer leurs compétences organisationnelles, leurs capacités de plaidoyer, communication et leadership. Des modules de formation leur seront fournis, tout en étant adaptés aux besoins de chaque organisation sélectionnée, en fonction de l’évaluation des capacités et du contexte spécifique à chaque pays.


À propos de Speak Up Africa

Basée à Dakar, au Sénégal, Speak Up Africa est une organisation à but non lucratif de communication stratégique et de plaidoyer dédiée à catalyser le leadership africain, favoriser les changements de politiques et renforcer la sensibilisation autour du développement durable en Afrique. En maintenant l’amélioration de la santé publique au cœur de notre action, nous soutenons la réalisation des ODD 1 à 6, qui visent notamment à la transformation des sociétés africaines et à ce que chaque homme, femme et enfant soient en mesure de vivre une vie longue et saine.

Pour en savoir plus :
L’initiative Voix EssentiELLEs
LinkedIn
Twitter
Facebook
Instagram
WhatsApp : +221 77 187 76 94

À propos du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Le Fonds mondial est un partenariat conçu pour mettre plus rapidement un terme aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. En tant qu’organisation internationale, il mobilise et investit plus de 4 milliards de dollars US chaque année à l’appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays. En partenariat avec les autorités publiques, la société civile, les institutions techniques, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies, nous nous attaquons aux obstacles et nous encourageons l’innovation.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Taille max. des fichiers : 200 MB.
  • Taille max. des fichiers : 200 MB.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.