Les organisations de la société civile disent non aux MTN

Communiqué de presse • 06 August 2019

Une nouvelle coalition pour accélérer les progrès contre les maladies tropicales négligées en Afrique.

Des organisations de la société civile (OSC) se sont réunies à Dakar, au Sénégal, pour créer le premier réseau africain de lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN) issu de la société civile– la Coalition de la Société Civile Dit Non aux MTN. Au sein de ce réseau les OSC pourront se consulter et collaborer afin de maximiser leurs efforts de lutte contre les maladies tropicales négligées, en particulier autour d’un objectif commun : la hausse du financement durable des programmes de lutte contre les MTN en Afrique.
Cette nouvelle coalition de la société civile a été fondée pour permettre aux OSC membres de prendre en main le contrôle et l’élimination des MTN et ainsi sauver des millions de vies touchées par ces maladies à travers le continent. Parmi les membres fondateurs de la Coalition de la Société Civile Dit Non aux MTN citons : Speak Up Africa, Alliance Nationale des Jeunes pour la Santé de la Reproduction et de la Planification Familiale (ANJ-SR-pf), Environnement, Communautés, Santé et Sécurité (ECOSS), Hope for African Children Initiative (HACI), Contribution au Développement Rural (CDR), Union pour le Développement et la Coopération (UDEC), Jeunesse Secours et Alliance des Femmes pour l’Égalité et le Genre en Guinée (AFEGGUI). La coalition est ouverte à toutes les organisations de la société civile actives sur le continent.

La coalition s’est fixée plusieurs objectifs clés, notamment la création d’un réseau intégré et collaboratif d’OSC africaines, le renforcement des capacités des OSC dans l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies de plaidoyer adaptées au contexte local et enfin l’engagement des parlementaires sur des questions liées à la réglementation et au budget des programmes de lutte contre les MTN.
Pour soutenir la coalition nouvellement formée, l’organisation à but non lucratif de plaidoyer, Speak Up Africa, a organisé une formation pour tous les membres du groupe. Les sessions de formation ont été conçues pour fournir aux OSC les outils dont elles ont besoin pour mettre en œuvre des programmes de plaidoyer efficaces, mais aussi pour faire comprendre l’importance du plaidoyer dans l’accélération de l’élimination de MTN comme le trachome ou encore la schistosomiase, qui sont parmi les MTN les plus courantes en Afrique.

Yacine Djibo, fondatrice de Speak Up Africa : « L’élimination des maladies tropicales négligées requiert la participation et l’engagement de toutes les couches de la société, c’est pourquoi la création de la Coalition de la Société Civile Dit Non aux MTN est une étape si importante vers la réalisation de notre objectif final de rehausser le profil des MTN au niveau de l’agenda des programmes de santé publique des pays africains. Ce réseau permettra aux OSC de mettre en commun leur expertise sur les questions liées aux MTN et d’amplifier la portée de leurs messages pour créer le changement voulu. Nous nous réjouissons de voir ce que nous pourrons accomplir ensemble en raffermissant notre collaboration. »

Salomon Yedidya, directeur général de Jeunesse Secours Guinée : « Nous saluons la création de la nouvelle coalition des OSC contre les MTN. En travaillant ensemble, nous serons en mesure d’améliorer la gouvernance nationale et régionale, de responsabiliser et d’accroitre les moyens donnés aux populations et aux décideurs sur les questions liées aux MTN. Avec plus de 600 millions de personnes touchées par les MTN en Afrique, il est crucial que ces maladies soient prioritaires sur l’agenda de santé publique, et des coalitions comme celle-ci contribuent grandement à assurer que nous agissons de la manière la plus efficace possible. »

Les maladies tropicales négligées sont un groupe hétérogène de maladies contagieuses qui touchent plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde, dont 39 % vivent en Afrique. Ces maladies se propagent dans les zones où l’accès aux soins de santé, à un assainissement adéquat et à l’eau potable est limité, particulièrement dans les zones reculées et rurales et dans les bidonvilles. Par conséquent, ce sont les communautés les plus pauvres et les plus reculées du continent qui sont les premières touchées.
La formation de la Société Civile Dit Non aux MTN jouera un rôle clé dans l’avancement des objectifs fixés par la feuille de route NTD 2030 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui vise une réduction de 90% du nombre de personnes nécessitant des interventions contre les MTN d’ici 2030.

Pour soutenir la campagne « Non aux Maladies tropicales Négligées » sur les réseaux sociaux, vous pouvez signez le Manifeste (https://www.notontds.org/manifesto/) et utiliser les hashtags #NonauxMTN et #NotoNTDs.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.