Les États membres de l’Union africaine renouvellent leur engagement à combattre et à éliminer définitivement les maladies tropicales négligées (MTN)

Communiqué de presse • 22 July 2019

Lancement d’un nouvel outil en ligne pour accélérer les avancées dans la lutte contre les MTN en Afrique.

La semaine dernière, plus de 200 délégués africains se sont réunis lors de la réunion biannuelle des directeurs de programme de l’OMS AFRO sur les MTN à Addis-Abeba, en Ethiopie, pour discuter des succès et des défis dans la lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN) en Afrique.

Mme Cissé Mariama Mohamed, directrice du département des affaires sociales à la Commission de l’Union africaine, s’est jointe au ministre de la santé de l’Éthiopie et aux responsables des programmes nationaux de lutte contre les MTN de tout le continent, pour l’événement organisé par le Bureau régional africain de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Commission de l’Union africaine.

La réunion a été l’occasion pour les pays touchés, les bailleurs, les experts techniques et les organisations internationales d’évaluer les progrès réalisés à la lumière de la feuille de route de l’Organisation mondiale de la santé sur les MTN, qui fixe des objectifs majeurs, notamment l’élimination mondiale d’ici 2020 de plusieurs MTN comme le trachome aveuglant. Les réalisations à ce jour incluent 1 milliard de personnes traitées pour au moins une MTN et 37 pays ayant complété l’élimination d’au moins une MTN.

Au cours de la réunion, l’OMS et les directeurs des programme nationaux se sont mis d’accord sur plusieurs points d’action, notamment :
– Collaborer dans la lutte contre les MTN avec d’autres secteurs clés tels que l’éducation ;
– Donner la priorité à la promotion de l’égalité des sexes et des droits dans les programmes MTN ;
– Soutenir le suivi et l’évaluation continus des MTN, avec un renforcement des capacités d’action au niveau des pays ;
Promouvoir une plus grande intégration des MTN dans les systèmes de santé nationaux ;
– Offrir des formations dans les pays qui n’ont pas encore mis en place la cartographie et les prestations de services MMDP (Morbidity Management and Disability Prevention / Gestion de la Morbidité et Prévention des Handicaps), afin d’améliorer la signalisation des cas et la gestion de la morbidité due aux MTN.

Mme Cissé Mariama Mohamed, directrice du département des affaires sociales de la Commission de l’Union africaine a déclaré : « Je tiens à féliciter l’OMS et ses partenaires pour l’excellent travail qu’ils accomplissent dans les états membres pour l’élimination des maladies tropicales négligées (MTN). Il est évident que des progrès majeurs ont été accomplis dans la lutte contre ces maladies.Tout en célébrant les progrès passés de la lutte contre les MTN, nous devons désormais mettre l’accent sur l’éradication des parasites dans les communautés endémiques par des mesures de lutte antivectorielle, l’éducation sanitaire et l’amélioration des pratiques d’hygiène, notamment l’approvisionnement en eau propre et l’assainissement. La Commission de l’Union africaine se réjouit de collaborer avec les partenaires de nos états membres pour faire en sorte que les MTN soient éliminées du continent. »

Les maladies tropicales négligées constituent un groupe hétérogène de maladies transmissibles qui touchent plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde, dont 39 % en Afrique.

« Non aux MTN » en Afrique

En parallèle à la réunion, le groupe de plaidoyer Speak Up Africa a lancé une nouvelle plateforme en ligne permettant le partage des connaissances et facilitant la diffusion du mouvement « Non aux MTN » en Afrique.

Conçu pour les ministres de la santé, les professionnels de la santé, les organisations de la société civile, entre autres décideurs des pays africains touchés par les maladies tropicales négligées (MTN), ces ressources téléchargeables viennent en support aux efforts de planification des campagnes, d’établissement de partenariats stratégiques, de visibilité accrue, de suivi et d’évaluation. Le mouvement « Non aux MTN » vise ainsi à renforcer les capacités d’action des organisations de la société civile et à créer un environnement favorable à l’élimination des MTN au niveau national.

Plus tôt ce mois-ci, le premier déploiement national du mouvement « Non aux MTN » a été officiellement lancé au Niger à l’occasion du Sommet de l’UA à Niamey. Le mouvement « Non aux MTN » fait partie d’une campagne de plaidoyer inclusive menée par Speak Up Africa visant à sensibiliser, à établir des priorités efficaces et à engager les nations pour accélérer le contrôle et l’élimination des MTN en Afrique. La plateforme « Non aux MTN » est d’ores et déjà disponible en ligne sur www.notontds.org ou www.notontds.org.

La plateforme est soutenue par le Projet spécial élargi pour l’élimination des maladies tropicales négligées (ESPEN), qui propose aux ministères de la santé et aux programmes nationaux de lutte contre les MTN un portail permettant de partager et d’échanger des données locales sur les maladies tropicales négligées afin de faciliter les avancées contre celles-ci.

Mme Yacine Djibo, directrice exécutive de Speak Up Africa a commenté : « Les MTN touchent les membres les plus vulnérables de la société, et sans vouloir minimiser les progrès remarquables de ces dernières années, l’action concertée à travers des réunions transfrontalières comme celle-ci en Éthiopie permet de lutter encore plus efficacement contre ce groupe de maladies. En ouvrant le dialogue et en utilisant des ressources partagées comme la nouvelle plateforme « Non aux MTN », nous serons en mesure d’en finir avec ces maladies une fois pour toutes. »

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.