Le moment est venu d’intensifier nos efforts dans la lutte contre les Maladies Tropicales Négligées

19 February 2019

Aujourd’hui, je m’associe à la lutte contre un groupe de maladies qui, à ce jour, ont reçu très peu d’attention de la part des gouvernements: les Maladies Tropicales Négligées (MTN). Les MTN touchent plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde, dont près de 40% vivent en Afrique. Ces maladies dévastatrices entraînent de graves défigurations et d’autres handicaps sur le long terme. Elles réduisent l’espérance de vie des personnes et ont un impact négatif sur la croissance économique.

En 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé a créé le Projet spécial élargi pour l’élimination des maladies tropicales négligées (ESPEN). Un projet novateur qui regroupe les pays africains les plus touchés par ces maladies ainsi que des partenaires internationaux, tous unis par une mission commune d’éliminer les MTN. Grâce à la contribution d’entreprises pharmaceutiques qui ont fait don de médicaments d’une valeur de plus de 17,8 milliards de dollars, ESPEN se concentre sur les cinq MTN les plus répandues en Afrique : la filariose lymphatique, l’onchocercose, les géo helminthiases, la schistosomiase et le trachome. Ces cinq MTN peuvent être efficacement traitées et prévenues à condition que les médicaments nécessaires soient effectivement acheminés vers les populations.

Le partenariat ESPEN a su améliorer l’accès à ces médicaments, changeant ainsi la vie des populations qui n’auraient pas pu en bénéficier autrement. En 2017, le Togo est devenu le premier pays d’Afrique Subsaharienne à éliminer la filariose lymphatique en tant que problème de santé publique et, l’an dernier le Ghana en a fait de même avec le trachome.

Pour accélérer nos progrès vers l’élimination, nous devons redoubler d’efforts, car 600 millions de personnes en Afrique ont encore besoin de traitements préventifs. La lutte contre les MTN contribuent à améliorer l’accès aux soins et à renforcer nos systèmes de santé de manière générale. Pour chaque dollar investi dans lutte contre les MTN, nous obtenons des retombées économiques entre 27 à 42 dollars. Plus important encore, l’élimination des MTN signifie que les adultes peuvent travailler et que les enfants peuvent aller à l’école et se libérer de ces maladies qui menacent leur croissance. Tant que ces MTN existeront, nous ne pourrons atteindre nos objectifs liés à l’élimination de la pauvreté, l’accès universel à l’eau potable et aux services d’assainissement adéquats, ou encore l’égalité pour les femmes et les filles. A ce titre, j’encourage tous les leaders africains, gouvernements et partenaires à se joindre à la campagne Non aux MTN mise en œuvre par Speak Up Africa.

Son Excellence Madame Aissata Issoufou, Première Dame du Niger et Présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.