Lancement de l’initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent » au Sénégal

Communiqué de presse • 21 November 2020

M. Abdoulaye Diouf Sarr, Ministre de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal a procédé au lancement officiel de  l’initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent » ce samedi 21 novembre 2020, en présence des chefs d’entreprises membres du réseau de Ecobank. Ecobank Sénégal rejoint ainsi Ecobank Bénin et devient le deuxième pays à officiellement lancer cette initiative visant à renforcer les efforts de lutte contre le paludisme. Elle fait suite au lancement régional de l’initiative par le Groupe Ecobank et l’organisation à but non lucratif basée à Dakar, Speak Up Africa, en Juillet 2020.

« Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme se réjouit de l’engagement renouvelé du Sénégal en faveur de l’élimination du paludisme et se tient prêt à l’appuyer dans ses efforts pour atteindre l’objectif Zéro Palu ! » a déclaré le Dr. Adbourahmane Diallo, Directeur général du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme.

Le Sénégal s’inscrit dans la ligne de progrès réalisés à l’échelle mondiale dans la lutte contre le paludisme. Avec 354.708 cas notifiés, le pays a déploré 260 décès à travers le pays en 2019, contre 550 décès en 2018[1]. Malgré ces avancées, le paludisme demeure une menace pour la population sénégalaise et continue d’affecter négativement le quotidien de celle-ci. Conscient de la nécessité d’agir pour mettre un terme à cette maladie, en partenariat avec Speak Up Africa, le Groupe Ecobank lance l’initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent » visant à favoriser la mobilisation des ressources nationales pour un financement durable de la lutte et de l’élimination du paludisme et de mobiliser le secteur privé en faveur de l’élimination du paludisme. Cette initiative s’appuie sur le mouvement « Zéro Palu ! Je M’engage » initié par le Partenariat RBM, la Commission de l’Union africaine et adopté par 55 chefs d’État et de Gouvernement africains.

« Nous restons convaincus que le secteur privé a un rôle très important à jouer dans la lutte contre le paludisme. La participation de ce secteur à la mobilisation de ressources dédiées à la lutte contre cette maladie est un investissement rentable pour les entreprises. En premier lieu parce que des ressources humaines en meilleure santé se traduit par un gain de productivité. En second lieu, parce que l’élimination de cette maladie évitable et traitable permettra d’offrir des conditions de vie saines pour les populations de notre pays » s’est ainsi exprimé M. Abdoulaye Diouf Sarr, Ministre de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal.

Dans ce contexte, le Ministre de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal a également lancé le « Fonds Zéro Palu ». Ce Fonds, sur la base d’une entente de financement à contrepartie égale, sera mis en place pour inspirer l’innovation et financer des interventions ambitieuses de lutte contre le paludisme à travers le territoire national. Suite à l’annonce de la création du fonds de contrepartie égale et convaincu que l’élimination du paludisme exige la contribution de tous les secteurs de la société, le Groupe Ecobank a annoncé sa participation à hauteur de 60.000.000 FCFA, devenant ainsi le premier contributeur de ce « Fonds Zéro Palu ».

« Pour que nous puissions en finir avec le paludisme au Sénégal, il est crucial d’accroître les financements disponibles pour la lutte contre cette maladie, et de protéger toutes les personnes à risque. Le Groupe Ecobank, à travers « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent » veut jouer sa partition dans ce combat, qui en plus d’être noble est dans notre intérêt à tous en tant qu’entreprises du secteur privé, mais aussi que citoyens, pères, mères et africains » a ainsi conclu Sahid Yallou, Directeur Général de Ecobank Sénégal. La campagne a également pour objectifs d’impulser un élan communautaire afin d’améliorer la sensibilisation et l’appropriation des interventions dans le cadre de la lutte contre la maladie.


[1] https://allodocteurs.africa/actualites/epidemie/paludisme/senegal-il-nous-reste-10-ans-pour-eliminer-le-paludisme

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.