La modernisation et la régulation du sous-secteur de l’assainissement autonome à travers la certification des entreprises de vidange

Communiqué de presse • 16 October 2020

15 octobre 2020, Dakar, Sénégal – L’État du Sénégal, à travers le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement ainsi que l’ensemble des acteurs du secteur travaillent à l’améliorer des conditions de vie des populations par l’accès à des services d’assainissement de qualité pour tous.

Dans le but d’atteindre son objectif de garantir un accès à l’assainissement adéquat et de qualité pour les populations, l’État et ses partenaires techniques et financiers ont consentir des efforts considérables dont la régulation du sous-secteur de l’assainissement autonome. En effet, au niveau national plus de 70% de la population a recours à ce système de gestion des boues de vidange. Cette situation se traduit par une production considérable de boues de vidange, dont la plus grande partie est collectée par des camions. L’activité de vidange représente donc un maillon clé de la chaîne de valeur de l’assainissement, elle lie les ouvrages d’assainissement domestiques aux stations de traitement de boues de vidange.

Les acteurs du secteur de la vidange font face à des défis techniques et organisationnel contribuant à l’accroissements des coûts d’exploitations, à la création de problèmes environnementaux et de santé publique. Malgré la prise en compte de la gestion des boues de vidange dans les textes juridiques régulant le secteur, la normalisation de l’activité de vidange n’est pas abordée.

Dans le but de réguler la filière des boues de vidange, le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, à travers l’ONAS a mis en place, avec l’appui financier de la Fondation Bill et Melinda Gates, un Programme pilote de Structuration du Marché des Boues de Vidange (PSMBV), afin d’offrir un cadre de vie décent aux ménages démunis en leur assurant l’accès à des installations d’assainissement et des services de vidange mécanique de meilleure qualité et à des prix abordables.

Le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement à travers l’ONAS développe et met en œuvre des programmes d’assainissement collectif et autonome dans tout le pays, conformément à notre mandat de gestion optimale du secteur de l’assainissement liquide au Sénégal. La modernisation de la chaîne de valeur de l’assainissement autonome, à travers un ensemble d’actions concrètes s’inscrit dans les objectifs du PSMBV. La certification ou la licence de vidange fait partie des entreprises du Programme pour la règlementation du secteur. Cette démarche est indispensable pour l’organisation effective de l’activité de vidange mécanique ainsi que pour faciliter l’accès aux services de vidange des ménages les plus démunis. Pour les acteurs de l’assainissement, la licence permettrait résoudre les problématiques d’ordre technique, organisationnel et financier.

Le processus de certification se base sur une approche participative et inclusive associant l’ensemble des parties prenantes du secteur. Ce processus participatif et inclusif a conduit à la sensibilisation et l’engagement des acteurs à se conformer aux dispositions associées à la licence. Cela a également contribué au déclenchement processus d’introduction de la certification dans le corpus législatif sénégalais, avec la rédaction d’un Projet de Décret et sa soumission au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Monsieur Serigne Mbaye THIAM.

Dans une perspective de consolider les résultats obtenus dans le cadre du processus de certification, le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement souhaite organiser un atelier, le 15 octobre 2020, visant à présenter les orientations majeures du Projet de décret portant la licence des entreprises de vidange et à établir les prochaines étapes du processus.

Cet atelier vise à partager les étapes clés du processus ayant mené jusqu’à l’élaboration du Projet de Décret relatif aux conditions d’exercice de l’activité de vidange. En effet, le processus ayant débuté en 2014, il est essentiel pour le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement que tous les acteurs clés du secteur, notamment les ministères sectoriels, les partenaires techniques et financiers, les organisations de la société civile et les médias aient accès à une plateforme de dialogue. Plus précisément, l’atelier a pour objectif le partage des grandes lignes du projet de décret ainsi que des prochaines étapes associées à la certification.

Depuis 2014, le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, ainsi qu’à travers l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) a mis en œuvre des initiatives visant à renforcer les capacités des acteurs de l’assainissement, spécialement par rapport au respect des mesures de sécurité et sur l’offre de service de qualité. Dans ce sens, un manuel du vidangeur a été développé et disséminé lors de plusieurs ateliers avec les acteurs.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.