Journée mondiale du lavage des mains 2019 : de l’importance de l’eau propre et du savon

Blog • 15 October 2019

Nous célébrons aujourd’hui la Journée mondiale du lavage des mains, une journée de sensibilisation consacrée à l’importance de se laver les mains avec du savon. Elle se déroule cette année avec un thème fort : « Des mains propres pour tous ». Lorsqu’il s’agit d’assainissement, personne ne devrait être laissé pour compte. Quelque chose d’aussi « basique » qu’un manque d’installations pour se laver les mains expose les populations à un risque accru de maladies qui freinent le développement en matière de santé, d’éducation et d’économie.

On estime qu’une hygiène des mains inadéquate entraîne près de 300 000 décès par an, dont la majorité sont des enfants de moins de 5 ans[1]. La diarrhée et les infections respiratoires aiguës sont responsables respectivement de 35% et de 32% des décès d’enfants à travers le monde[2] ; un nombre qui pourrait être réduit considérablement et tout simplement par le lavage des mains. Il a été prouvé à maintes reprises que le lavage des mains au savon est un moyen efficace et abordable de prévenir les maladies et de sauver des vies. Malgré cela, 35% des établissements de santé dans les pays à revenu faible ou intermédiaire n’ont pas d’eau ni de savon pour que le personnel puisse se laver les mains et seulement 21% des écoles des pays en développement disposent d’installations adéquates[3].

Le lavage des mains est un élément clé de nos campagnes de plaidoyer pour l’assainissement et joue également un rôle central dans l’élimination des maladies tropicales négligées (MTN). Par exemple, les géohelminthiases, causées par des parasites intestinaux qui se propagent en touchant le sol, et la schistosomiase, causée par des parasites dans présents dans l’eau, touchent des millions de personnes dans le monde et sont étroitement liées à l’assainissement et à l’hygiène. Il a été prouvé que le lavage des mains au savon, après la défécation et avant de manger, réduit de plus de 30% le risque d’infection pour les trois espèces de parasites causant les géohelminthiases[4]. En ce sens, le lavage des mains est une base fondamentale pour l’amélioration continue des services de santé et le développement dans son ensemble.

Pour que celui-ci devienne une pratique courante, il est essentiel de préconiser un changement profond des comportements. Dès le plus jeune âge, beaucoup d’entre nous apprennent l’importance de se laver les mains, à tel point que cela devient un geste automatique. Ce réflexe doit s’étendre à toutes les communautés d’Afrique. Certes, changer une habitude est complexe, mais il est possible de le faire en ayant recours à des approches spécifiquement adaptées aux communautés. En interagissant avec des personnalités respectées au sein de celles-ci par exemple, et en les faisant participer à des campagnes de sensibilisation, nous pouvons plus efficacement faire passer le message que le lavage des mains apporte des bénéfices significatifs et que des mains propres sauvent des vies.

En cette journée mondiale, Speak Up Africa appelle tous ses partenaires à promouvoir le développement d’installations de lavage des mains améliorées à travers l’Afrique et à sensibiliser les populations sur les avantages de se laver régulièrement les mains avec du savon. Personne ne devrait avoir à vivre sans accès à des installations de lavage des mains adéquates ; il est plus qu’urgent d’accélérer le mouvement entrepris. Le pouvoir d’améliorer la situation est désormais entre nos mains.

Yacine Djibo, fondatrice et directrice exécutive de Speak Up Africa


[1] Impact des maladies liées à un accès inadéquat à l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans les pays à revenus faibles et intermédiaires : une analyse rétrospective des données de 145 pays – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4255749/

[2] L’effet de l’hygiène des mains sur les risques de contraction de maladies infectieuses dans un environnement communautaire : une méta-analyse – https://ajph.aphapublications.org/doi/10.2105/AJPH.2007.124610

[3] WHO, L’eau, l’assainissement et l’hygiène dans les établissements de santé : Situation dans les pays à revenus faibles et intermédiaires et marche à suivre pour son amélioration – https://www.who.int/water_sanitation_health/publications/wash-health-care-facilities/en/

[4] https://unitingtocombatntds.org/news/clean-hands-improving-health-and-fighting-neglected-tropical-diseases/

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.