Journée mondiale de l’hygiène menstruelle : Aucune femme ne devrait avoir honte de ses règles !

Blog • 28 May 2019

Par Aïda Kabo, associée au programme, Speak Up Africa

C’est aujourd’hui la Journée de l’hygiène menstruelle, une journée mondiale d’engagement qui rassemble des influenceurs du monde entier autour de la promotion d’une bonne hygiène menstruelle pour toutes les femmes et jeunes filles.

Chez Speak Up Africa, nous croyons fermement en un monde où chaque femme et chaque jeune fille peut vivre ses menstruations d’une manière hygiénique, sûre et digne. Les règles font partie de la vie de la plupart des femmes et des jeunes filles, mais le manque d’informations conduit à des préjudices infondés, ce qui se traduit souvent par un sentiment d’isolement et de honte chez les femmes et les jeunes filles. Le besoin d’éducation n’est pas limité aux femmes. Eduquer les garçons sur la menstruation, c’est contribuer à accroître la compréhension du sujet et le respect.

Les lacunes en matière d’hygiène et le manque de compréhension sur les règles représentent un vrai problème pour les femmes et les jeunes filles à travers l’Afrique. C’est pourquoi nous avons lancé notre campagne « Menstrues Sans Tabous » en 2016. Les objectifs de cette campagne sont d’améliorer les connaissances, attitudes et pratiques en matière d’hygiène menstruelle et de faire de l’hygiène menstruelle une priorité de santé publique pour les autorités et les leaders de la société sénégalaise.

En Afrique, 1 personne sur 3 vit encore sans installations sanitaires adéquates, ce chiffre atteignant 75 % de la population en Afrique de l’Ouest. La gestion des menstruations est un défi majeur pour les femmes et les jeunes filles qui n’ont pas accès à des installations de base chez elles. Il est donc crucial que les femmes et les filles aient accès à des toilettes propres et situées en lieu sûr pendant qu’elles sont à l’école ou au travail, afin qu’elles puissent disposer de leurs produits de manière hygiénique et gérer leurs règles en toute confiance.

Dans le cadre de notre campagne, nous avons mené en juillet 2017 une étude auprès d’environ 2 000 femmes et jeunes filles afin d’évaluer le niveau de connaissance et de compréhension des pratiques de gestion de l’hygiène menstruelle. Cette étude a révélé que le manque d’accès pour les jeunes filles à des toilettes propres et sûres pendant leurs menstruations, perpétue la honte et la peur. Sur le long terme, les répercussions sur la santé, l’éducation et les conditions de vie des femmes sont considérables.

Une meilleure gestion de l’hygiène menstruelle en Afrique contribuera non seulement à améliorer la vie des femmes et des jeunes filles, mais aura un impact positif sur la société dans son ensemble. Encourager les femmes et les jeunes filles à aller à l’école ou au travail aura en fin de compte un impact considérable sur le renforcement de leurs moyens économiques. Sans les programmes d’éducation et l’infrastructure sanitaire nécessaires, la menstruation devient donc un obstacle à la croissance économique, contribuant au cercle vicieux de la pauvreté.

Aucune femme ne devrait avoir honte de son corps. C’est pourquoi nous continuerons de lutter contre toute stigmatisation à l’égard des règles. Si les femmes à travers l’Afrique sont éduquées sur la gestion de l’hygiène menstruelle et ont accès aux produits hygiéniques et aux installations sanitaires adéquats, nous leur donnerons réellement la clé de leur indépendance.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.