Formation aux techniques de plaidoyer et de communication stratégique pour la société civile africaine

Communiqué de presse • 23 October 2020

Les maladies tropicales négligées sont un groupe de maladies transmissibles qui touchent plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde, et tuent 170 000 personnes par an. 39% des personnes atteintes d’une MTN vivent en Afrique/ Bien qu’elles soient évitables et traitables, les MTN continuent de provoquer de graves défigurations et d’autres handicaps à long terme qui créent des obstacles à l’éducation, à l’emploi, à la croissance économique et au développement en général.

En 2018, l’Afrique représentait encore 90 % des 228 millions cas de paludisme dans le monde et 94 % des 408 000 décès dus à cette maladie. Face à ce fléau, de nombreux efforts ont été consentis au niveau mondial pour faire baisser le nombre de cas et de décès dus au paludisme au cas des deux dernières décennies.

Les organisations de la société civile (OSC) sont à l’avant-garde du changement social et du développement dans les communautés africaines. Elles représentent des populations diverses et vulnérables. Elles coopèrent avec les gouvernements sur les questions de développement, et mènent depuis plusieurs années, des campagnes pour un renforcement de l’accès à tous aux services sociaux de base.

Ainsi, pour relever les défis de la lutte contre les MTN et du paludisme, Speak Up Africa a conçu un programme de renforcement des capacités des OSC en matière de plaidoyer et de communication stratégique. L’activité qui s’est déroulée du 19 au 23 octobre 2020, a permis de renforcer les capacités en matière de plaidoyer et de communication stratégique des OSC participantes, dans le but d’accroître l’engagement politique et le financement au niveau communautaire, national et régional pour éliminer le paludisme et les MTN.

« La société civile joue un rôle prépondérant dans la lutte pour l’élimination des maladies tropicales négligées et du paludisme. Cet atelier de renforcement des capacités organisé et facilité par Speak Up Africa pendant ces 5 jours, est un coup de boost nécessaire qui nous a permis d’améliorer et d’acquérir de nouvelles techniques de plaidoyer et de communication plus efficaces » a commenté Zeinabou Tina Idé, Chargée de programme chez Impact Santé Afrique.

D’autre part, cet atelier de 5 jours, visait à dispenser une formation approfondie aux OSC, sur les techniques de communication et de plaidoyer afin qu’elles puissent porter un plaidoyer pour la mobilisation des ressources endogènes pour la lutte contre les MTN et le paludisme. L’activité a vu la présence de 22 participants de 8 OSC, qui utiliseront leurs apprentissages pour contribuer à la lutte contre les MTN et le paludisme.

« Une accélération effective des progrès en santé et développement en Afrique n’est possible que si les organisations de la société civile jouent pleinement leur rôle. A cette fin, l’initiative de Speak UP Africa sur le plaidoyer et la communication stratégique prépare ces organisations à mieux mobiliser les parties prenantes et les ressources domestiques nécessaires pour une appropriation effective des solutions. » a ainsi déclaré Pape Gaye, Président Émérite de Intrahealth International.

Le contenu de la formation a porté sur la compréhension du contexte de santé publique dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest, l’utilisation du plaidoyer pour l’amélioration de la santé publique, l’affinement des messages de plaidoyer et enfin sur l’élaboration d’un plan de travail et sur les raisons pour lesquelles la communication stratégique est essentielle au succès. Ainsi, la Coordinatrice du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) du Bénin, Pr Aurore Ogouyemi-Hounto, a profité des échanges pour revenir sur les défis, succès et efforts actuels de la lutte contre le paludisme au Bénin. Quant à Simon Kaboré, Directeur Exécutif du Réseau d’accès aux Médicaments Essentiels (RAME), il s’est appesanti sur l’importance de l’inclusion des couches vulnérables notamment les femmes, les jeunes et les personnes vivant avec un handicap dans les instances de prise de décision.

« Le lien qui existe entre le plaidoyer et la communication stratégique est celui qui existe entre le pouvoir citoyen et le pouvoir des décideurs. Ils doivent s’influencer mutuellement et simultanément pour que le changement général visé par les nouvelles politiques soit atteint. Agir large sur les décideurs à travers les actions de plaidoyer pour les ressources pour la mise en œuvre des politiques et aussi agir large sur les citoyens pour un changement de comportement/information sur les politiques, voilà la grosse mission à nous assigner » a ajouté Jean de Dieu Some, Chargé de la Communication stratégique et de la mobilisation des ressources à la RAME.

Les participants ont acquis une meilleure compréhension des défis actuels des programmes de lutte et des opportunités de faire progresser la lutte contre le paludisme et les MTN en Afrique, tout en améliorant les conditions d’accès à un assainissement sain et aux vaccins.

« Nous sommes ravies de pouvoir œuvrer auprès d’organisations aussi engagées et proactives pour améliorer la situation des populations les plus vulnérables sur le continent. À travers cette formation, nous avons souhaité leur permettre d’acquérir des connaissances plus pointues sur le plaidoyer et la communication stratégique, deux outils cruciaux qui nous permettrons d’atteindre nos objectifs de développement durable en Afrique » a conclu Yacine Djibo, Directrice exécutive de Speak Up Africa.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.