Donnons les moyens à la jeunesse africaine d’œuvrer pour la réalisation des objectifs de développement durable

Communiqué de presse • 26 November 2019

Speak Up Africa récompense les champions du développement durable et lance un nouveau Conseil des jeunes au 2ème Forum Galien Afrique à Dakar.

Des acteurs internationaux de la santé se sont réunis à Dakar au Sénégal pour la seconde édition du Forum Galien Afrique, un évènement qui permet de saluer et de récompenser le travail et les résultats des experts de la santé à travers le continent.  

Speak Up Africa,un groupe d’action politique et de plaidoyer basé au Sénégal, a organisé une manifestation parallèle sur l’engagement des jeunes, pour discuter de l’importance majeure de la jeunesse africaine comme acteurs du développement durable. L’événement visait à créer pour la jeunesse de nouvelles opportunités d’engagement dans la mise en œuvre de la feuille de route Afrique 2030, à identifier les lacunes en matière d’information, d’éducation et de plaidoyer et à recommander des moyens novateurs pour les combler.

Avec plus de 100 participants, dont des étudiants locaux et des représentants d’universités, l’événement a notamment donné lieu à des échanges intenses et constructifs entre Maimouna Ndoye, directrice des programmes de Sœur de Cœur, Sobel Ngom, directeur général de Social Change Factory, Aminata Badiane Thioye, membre de La Société Civile Dit Non aux MTN, Dr. Imboua Niava Ludie, représentante de l’OMS, Professeur Awa Marie Coll-Seck, présidente du Comité scientifique du Forum Galien Afrique et Michel Sidibé, ministre de la Santé et des Affaires sociales du Mali.

Parmi les sujets abordés figuraient le rôle du mentorat, l’importance de la participation des communautés dans le déploiement de systèmes de santé intégrés et durables et la façon dont les partenariats stratégiques et les solutions émergentes peuvent aider les jeunes à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable en Afrique.

Récompenser le leadership

Speak Up Africa a également remis pour la première fois le Leadership Award au Président du Sénégal, Macky Sall, à Sobel Ngom de Special Olympics Sénégal et à la professeure Awa Marie Coll-Seck. Cette nouvelle récompense a été créé pour reconnaître et récompenser les personnes et les organisations qui font preuve d’un leadership exemplaire en matière de développement durable et qui ont un impact positif par leur travail et leurs initiatives.

Le président Macky Sall a été fortement soutenu le mouvement « Zéro Palu, je m’engage » au Sénégal et a joué un rôle essentiel dans la mobilisation du soutien à la campagne des autres gouvernements africains. Speak Up Africa salue également ses efforts continus pour l’atteinte de la couverture sanitaire universelle, l’accès élargi à la vaccination et son appel aux dirigeants africains à relever les défis sanitaires du continent lors du Comité régional pour l’Afrique 2019.

Speak Up Africa et Special Olympics Sénégal travaillent ensemble depuis 2015 dans le cadre d’une série d’initiatives telles que la campagne « Zéro Palu, je m’engage ! ». Le programme Football Combating Malaria, mis en œuvre par Speak Up Africa, a notamment donné lieu à 369 conférences sur le paludisme dans les écoles, à un partage d’informations sur le paludisme avec 77 440 personnes et à la distribution au Sénégal de plus de 70 000 moustiquaires imprégnées d’insecticide longue durée.

La professeure Awa Marie Coll-Seck est une championne du développement depuis longtemps. Elle travaille, en effet, sur des questions telles que le paludisme et les maladies tropicales négligées depuis plus de 20 ans. Le professeur Coll-Seck a joué un rôle essentiel dans le lancement de la campagne « Zéro palu, je m’engage ! » au Sénégal en 2014, ainsi que dans le lancement du mouvement « Non aux MTN » lors du premier Forum Galien Afrique. Forte de son expérience comme membre du conseil d’administration d’organisations telles que le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, Panorama et Gavi, sa contribution aux avancées du développement à travers le continent est incomparable.

Le Professeur Awa Marie Coll-Seck, présidente du comité scientifique du Forum Galien Afrique ajoute : « Si nous voulons que le continent prospère et surmonte ses défis de développement, il est essentiel que la jeunesse s’engage dans la lutte pour une Afrique plus saine et florissante.  En éduquant et en responsabilisant les jeunes, nous préparons le terrain pour un avenir meilleur. C’est un grand honneur pour moi de recevoir le tout premier Leadership Award de Speak Up Africa. Leur engagement et leurs actions ont eu un impact sur les politiques à travers le continent, et j’ai hâte de travailler davantage avec eux pour obtenir des changements encore plus importants. »  

Un Conseil de la jeunesse pour le futur de l’Afrique

Avec 77 % de la population africaine âgée de moins de 35 ans[1], l’Afrique a la population la plus jeune au monde. En prenant en compte cette situation, Speak Up Africa a annoncé lors de l’évènement la création d’un nouveau Conseil africain de la jeunesse, et lancé un appel à propositions pour la création d’un comité consultatif de jeunes adultes dévoués et passionnés par la promotion du progrès à travers le continent. 

Sobel Ngom, directeur général de Social Change Factory, guidera les six membres du Conseil en tant que président pour les conseiller sur les programmes de l’organisation. Il apporte une riche expérience en communication et en leadership civique, ainsi qu’en mentorat de jeunes entrepreneurs africains.

M. Ngom commente : « J’ai le plaisir de présider le tout nouveau Conseil des jeunes de Speak Up Africa. Ma mission sera de faire en sorte que les opinions et la voix des jeunes africains soit entendues et amplifiées. L’un de mes proverbes préférés dit « Il faut faire plus que servir la jeunesse, il faut lui faire confiance pour nous guider », c’est exactement ce que cherche à faire Speak Up Africa. »

Yacine Djibo, directrice exécutive de Speak Up Africa ajoute : « Il est tout simplement essentiel que les jeunes de demain soient engagés et informés pour faire progresser le développement durable en Afrique. C’est pourquoi nous avons lancé le tout premier Conseil africain de la jeunesse pour aider à l’élaboration et au déploiement de nos programmes. Les jeunes bénéficieront directement de la réalisation des ODD, et ils seront un moteur clé de leur mise en œuvre réussie à travers l’Afrique. »


[1] https://www.un.org/en/africa/osaa/peace/youth.shtml

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.