Des acteurs clés de l’assainissement lancent une bourse panafricaine des médias

Communiqué de presse • 23 February 2020

Le groupe Communication, Plaidoyer, Politiques et Sensibilisation sur les boues de vidange (CAPOOP) a lancé cette semaine sa toute première bourse des médias de l’assainissement. En marge du 20ème congrès de l’AAE, huit boursiers de toute l’Afrique ont participé à une formation médiatique avant de documenter les principaux événements du congrès.

CAPOOP est une alliance d’organisations engagées à assurer d’ici 2030 un accès équitable pour tous à un assainissement et une hygiène de qualité, et à mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes, des jeunes filles et des personnes vulnérables. Un Africain sur trois vivant encore aujourd’hui sans installations sanitaires adéquates, il est plus important que jamais de sensibiliser les gens à la nécessité d’un assainissement durable et inclusif.

Compte tenu du manque de couverture médiatique de qualité et approfondie sur ces questions, CAPOOP, mené par Speak Up Africa, a lancé en août une bourse des médias de l’assainissement à l’échelle du continent. Cette bourse permettra de sensibiliser les journalistes aux opportunités et aux défis du secteur et de faciliter leur accès aux actualités et évènements clés de l’assainissement en Afrique. Nous développerons ainsi leur intérêt et leur capacité à écrire sur ces questions à moyen et long terme, et nous améliorerons la qualité et la quantité de la couverture médiatique des questions d’assainissement. Représentant un large éventail de profils et d’organisations médiatiques influentes, les huit journalistes suivants ont été sélectionnés pour participer au programme :

  • Jesdias Likpete, Bénin, L’Expression
  • Amani Mounkaila, Niger, La Source
  • Nadege Christelle Epse Donfack Bowa, Cameroon, Le Messager
  • Mouniratou Lougue, Burkina Faso, Droit Libre TV
  • Abdullahi Tsanni, Nigeria, African Newspage
  • Jenipher Asiimwe, Uganda, Uganda Broadcasting Corporation
  • Jessica Ahedor, Ghana, Pan African Visions
  • Kenneth Kavulu, Uganda, BBS Terefayina

Dans le cadre de leur candidature, chaque boursier a proposé un projet médiatique, conçu pour éclairer et sensibiliser le public à un problème d’assainissement dans leur pays. A l’issue de la formation, chaque boursier produira quatre articles au cours de l’année, avec les conseils et le soutien du groupe CAPOOP et d’experts des médias.

Cette formation a débuté lors du congrès de l’Association Africaine de l’Eau (AAE), un rassemblement biennal d’experts du secteur WASH (Water, Sanitation, Hygiene) venus de toute l’Afrique. Cette année à Kampala, en Ouganda, le Congrès 2020 de l’AAE vise à soutenir les avancées dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies, à savoir un accès adéquat à l’eau et à l’assainissement pour tous.

Pendant leur séjour en Ouganda, les journalistes boursiers assisteront à des événements clés comme le prestigieux Forum des maires, ou encore le Forum des Femmes et le Forum des Jeunes, deux groupes avec des besoins uniques en matière d’assainissement. Tout au long du Congrès, les boursiers pourront également s’entretenir avec des personnalités du secteur de l’assainissement, une étape importante pour intensifier les échanges et partager des informations essentielles sur les problèmes et les solutions en matière d’assainissement.

Yacine Djibo, directrice exécutive de Speak Up Africa, déclare :

« Soutenir ces boursiers est un privilège et un honneur pour nous ; nous n’avons cessé de plaider en faveur du rôle crucial que jouent les journalistes vis-à-vis de l’action gouvernementale et de la responsabilité des gouvernants dans la mise en œuvre du changement. La bourse des médias de l’assainissement est un excellent moyen de renforcer les capacités des journalistes à rendre compte de ces questions, et il n’y a pas de meilleur endroit pour la lancer que le Congrès de l’AAE. »

Sylvain Usher, directeur exécutif de l’AAE ajoute :

« Engager les journalistes sur le thème de l’assainissement est l’un des meilleurs moyens de sensibiliser l’opinion et de diffuser les meilleures pratiques du secteur WASH et nous sommes fiers de participer à cette importante initiative en marge de notre Congrès cette année. En sélectionnant des journalistes d’horizons divers, avec différents domaines d’intérêt, et en les soutenant tout au long de l’année, nous serons en mesure de créer un changement positif. »

Abdullahi Tsanni, boursier des médias de l’assainissement du média digital African Newspage, Nigeria, commente :

« Je suis passionné par mon rôle de journaliste scientifique qui me permet de soutenir ma communauté. Mais le manque de ressources et de soutien vient souvent faire obstacle à la couverture médiatique. Cette bourse des médias CAPOOP me permet de faire ce que j’aime, tout en recevant le soutien d’experts. Participer au congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE) sera une expérience précieuse pour moi et j’espère pouvoir continuer à faire des reportages sur cette question vitale. »

Nadège Christelle Bowa, boursière du journal Le Messager, Cameroon, conclut :

« Dans mon pays natal du Cameroun, l’insuffisance de l’accès à l’eau et l’assainissement est un problème de taille. En tant que journalistes, il est crucial que nous ayons accès à des données fiables afin de documenter la crise actuelle de l’assainissement en Afrique. C’est pourquoi cette bourse des médias CAPOOP est pour nous une formidable opportunité de créer le changement pour faire en sorte que les populations, les décideurs et les entreprises du secteur privé soient conscients de cette crise. Le moment est venu de donner la priorité à l’assainissement. »

La bourse des médias de l’assainissement est soutenue par un groupe d’organisations travaillant à l’amélioration des conditions d’assainissement en Afrique. Ces partenaires travaillent à l’avancement des programmes nationaux d’assainissement à travers tout le continent  par le biais de la communication et du plaidoyer. Ils comprennent : l’Association africaine de l’eau (AAE), WaterAid, Speak Up Africa, l’Africa Population Health Research Center, Sanitation and Water for All (SWA), IRC (WASH), la Bill & Melinda Gates Foundation, Niyel, le Center for Water Security and Cooperation, le Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW) et le programme de financement de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène de l’USAID.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.