Appel à propositions pour l’élaboration d’un manuel du vidangeur

13 May 2019

Termes de référence

Contexte
L’assainissement est une démarche visant à améliorer la situation sanitaire globale de l’environnement en supprimant toute cause d’insalubrité.
Le manque d’assainissement a pour conséquence directe 280 000 décès par maladies diarrhéiques. Il contribue également à d’autres maladies tropicales ainsi qu’à la malnutrition. La majeure partie des habitations des villes africaines, plus de 65%, en particulier celles d’Afrique subsaharienne, ne sont pas raccordées à un réseau d’égout (AFWA, 2017).
La faible proportion de réseau d’évacuation des eaux usées se retrouve uniquement dans les zones urbaines. Dans la plupart des cas, la situation est telle que certaines habitations ne disposent d’aucun système d’assainissement et d’autres sont équipées de latrines ou de fosses septiques. Ainsi les quantités de boues de vidange devant être pompées et transportées sont gigantesques (Montangero et al, 2001).
Depuis un certain nombre d’années, la gestion des boues de vidange est ainsi au cœur des préoccupations sanitaires. La filière, déjà mise en place dans plusieurs pays, comprend les étapes suivantes :

– La gestion locale : Il s’agit de la mise en place de fosses et latrines étanches pour un assainissement autonome sécurisé.
– La collecte et le transport : C’est l’étape de vidange de la fosse. Les matières sont ensuite transportées vers un site de dépotage.
– Le traitement : Les boues de vidanges dépotées sont traitées via une filière adaptée.
– La valorisation: En fonction du traitement mis en place, les sous-produits issus des boues de vidange peuvent être valorisées (épandage, énergie).

Les vidangeurs sont des acteurs incontournables du secteur et interviennent au niveau de chaque maillon de la chaine de valeur. Le métier de vidangeur comporte de nombreux risques sanitaires pour ceux qui le pratique, mais aussi pour l’environnement et les populations.

La filière des boues de vidange nécessite une meilleure organisation, en termes d’offre de services de qualité et à des prix abordables. Des pays comme le Sénégal et l’Ouganda ont mis en place des programmes visant une meilleure structuration du marché des boues de vidange dans le but de régir ce secteur afin d’atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Dans le cadre du Projet pour la Valorisation et la Régulation de l’Assainissement Autonome en Afrique (WASPAA), un des objectifs de Speak Up Africa est de développer des outils de communication et de plaidoyer pour les professionnels de l’Assainissement. C’est dans ce cadre que l’Association Panafricaine des Vidangeurs a manifesté un intérêt à être appuyer par Speak up Africa dans la conception et l’élaboration d’un manuel des vidangeurs. Ce manuel du vidangeur sera mis à la disposition des acteurs de l’assainissement et reviendra sur les normes de sécurité et les bons comportements à adopter par les vidangeurs à l’échelle du continent.

Objectifs
Ce guide se veut être un manuel générique qui pourra être utilisé par tous les vidangeurs quel que soit leurs origines ou leurs lieux d’intervention :

1. Récapituler l’ensemble des bons comportements que doivent suivre les vidangeurs, et les réunir dans un ouvrage facilement compréhensible par les acteurs concernés.
2. Souligner les mauvais comportements et leurs conséquences, afin d’éveiller la conscience des vidangeurs.
3. Susciter un changement de comportement chez les vidangeurs qui n’ont pas les bons comportements et les encourager à les suivre.

Résultats attendus
Un document synthétique revenant sur les bons comportements que le vidangeur doit adopter au niveau de chaque maillon de la chaine valeur et les comportements à bannir dans l’optique de l’amélioration de la qualité de service ;

Profil du consultant
Consultant individuel spécialisé dans les questions d’assainissement

Durée de la mission
La durée de la mission est de 10 jours à compter du 27 mai.

Documents à joindre à l’offre
Toutes les offres devront être envoyées au plus tard le 22 mai 2019. L’offre doit inclure :
– Une proposition technique et financière
– Un calendrier d’exécution

Pour toute information complémentaire, les candidat(e)s peuvent contact Mme Yaye Sophietou Diop : sophietou.diop@speakupafrica.org.

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.