La « Marche vers Kigali » pour mettre fin aux maladies tropicales négligées et au paludisme

Press Release • 07 April 2021

Aujourd’hui, lors de la journée mondiale de la santé, nous annonçons le lancement d’une nouvelle initiative appelée « En marche vers Kigali » dans le cadre des campagnes « Zéro palu ! Je m’engage » et « Non aux MTN », en amont du sommet de Kigali sur le paludisme et les maladies tropicales négligées (MTN) à la veille de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM) à Kigali en juin 2021.

Les maladies tropicales négligées (MTN) et le paludisme touchent de manière disproportionnée les populations les plus pauvres et constituent un obstacle majeur au développement économique et social.

En 2019, plus de 90% de la charge du paludisme se situe en Afrique subsaharienne, avec plus de 200 millions de cas et 400 000 décès en un an. Un enfant meurt du paludisme toutes les 2 minutes. En outre, plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde sont touchées par des MTN, causant plusieurs milliers de décès et millions d’invalidités.

Le Sommet de Kigali sur le paludisme et les MTN, organisé par le gouvernement rwandais avant le Sommet des chefs d’État du Commonwealth (CHOGM) de juin 2021, offre une occasion unique d’accélérer l’action panafricaine et internationale pour éliminer le paludisme et les MTN.

Lancée par un groupe d’organisations de la société civile partageant les mêmes valeurs  et travaillant dans des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, la campagne « En marche vers Kigali » repose sur l’engagement politique, du secteur privé et des jeunes ainsi que celui de la société civile pour galvaniser un engouement collectif en amont du  Sommet des chefs d’État du Commonwealth (CHOGM) de Kigali.

« En marche vers Kigali » s’appuie sur les partenariats et plateformes existants des campagnes « Non aux MTN » et « Zéro palu ! Je m’engage » et vise à encourager les engagements nécessaires pour parvenir à l’élimination de ces maladies d’ici 2030, dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD).

“Il est dans notre intérêt collectif de veiller à ce que nos voix soient entendues avant ce moment politique crucial en juin. Nous sommes honorés d’avoir tant de partenaires et de champions passionnés et engagés dans plusieurs pays à travers le continent africain. J’appelle donc aujourd’hui tout le monde à rejoindre la campagne “ En marche vers Kigali , à déclarer « Zéro palu ! Je m’engage ” et “ Non aux MTN ” , et exiger à ce que nos représentants donnent la priorité à la fin de ces épidémies afin de jeter les bases d’un avenir plus radieux pour tous.” 

Yacine Djibo, Directrice exécutive de Speak Up Africa

La campagne engagera les pays africains anglophones et francophones pour s’assurer que l’élan généré par les efforts de plaidoyer de la CHOGM avant la campagne ne se limite pas aux pays africains du Commonwealth, car tous les pays africains sont directement touchés par ces maladies.

Menées par des organisations de la société civile travaillant dans le domaine de la santé publique dans de nombreux pays de la sous-région, les activités de la campagne incluent des ateliers de renforcement des capacités de plaidoyer et de communication, aussi bien qu’une série d’activités appelée « Projecteurs sur» qui mettra en exergue différents pays afin de sensibiliser et d’inspirer l’action. La série de « Projecteurs sur» commence en Sierra Leone et se poursuivra en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Burkina Faso, au Ghana, au Bénin, au Niger et au Cameroun avant d’arriver au Rwanda en juin.  

En tant que président de la coalition d’OSC “ Non aux MTN ”, je suis très conscient de l’impact dévastateur que les MTN et le paludisme peuvent avoir sur les communautés. C’est pourquoi nous sommes heureux de lancer la campagne “ En marche vers Kigali ” aux côtés de nos partenaires. Nous sommes prêts à mener le plaidoyer en faveur d’une augmentation des investissements pour renforcer les systèmes de santé afin que nous ayons une chance d’atteindre les objectifs de développement durable de 2030. 

Dame Ndiaye, Coordonnateur Pays, Alliance des Jeunes pour la Santé de la Reproduction et la planification familiale, et membre du comité de pilotage de la campagne

“ En marche vers Kigali ” permettra d’accroître la sensibilisation et l’engagement du public à l’égard des MTN et du paludisme, et de susciter une demande publique en faveur d’un financement accru et d’une meilleure gestion de ces maladies. Un appel à l’action en ligne, ouvert à la signature du grand public et de toutes les autres parties prenantes, sera donc lancé, appelant, par exemple, à une augmentation des ressources nationales des secteurs public et privé, et fera partie de la participation à un nouveau défi amusant sur les médias sociaux qui sera lancé lors de la Journée mondiale du paludisme (25 avril). En outre, la campagne comprendra une série d’engagements de plaidoyer ciblés au niveau national, menés par des organisations de la société civile.

L’action multisectorielle est essentielle pour atteindre nos objectifs. Les organisations de la société civile doivent être à l’avant-garde pour exiger le renforcement des services essentiels de contrôle, de prévention et de traitement des MTN et du paludisme. En tant qu’organisation qui comprend et cherche à représenter les besoins et les priorités de nos communautés, nous nous engageons à travailler aux côtés du gouvernement et du secteur privé pour œuvrer à l’élimination de ces maladies entièrement évitables et traitables. C’est pourquoi nous marchons vers Kigali, allez-vous nous rejoindre ? 

Christian Martins, Coordonnateur de la Coalition des OSC du Bénin pour La Couverture Universelle en Santé (COBCUS)et membre du comité de pilotage de la campagne

Did you find this article interesting ?

Share it!

Apply online :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.