RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT POUR L’ELABORATION D’UN CURRICULUM DE FORMATION PORTANT SUR : LE PLAIDOYER, LA COMMUNICATION STRATEGIQUE, LE PLAIDOYER BUDGETAIRE et LA MOBILISATION DE RESSOURCES EN FAVEUR DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE, DES PROGRAMMES NATIONAUX, DES PARTENAIRES TECHNIQUES ET DES MEDIAS

Duration of the mission : 4 Mois

Background

A propos de SUA

Basée à Dakar, au Sénégal, Speak Up Africa est une organisation à but non lucratif de communication et de plaidoyer dédié à catalyser le leadership, favoriser le changement politique, et accroître la sensibilisation en faveur du développement durable en Afrique. À travers nos plateformes et relations, et avec l’appui de nos partenaires, nous nous assurons que les décideurs politiques rencontrent les agents de la mise en œuvre ; que les solutions soient mises en valeurs et que chaque secteur ­– des citoyens et bailleurs internationaux,  chefs d’entreprises mais aussi et surtout les groupes de la société civile – participe de manière active au dialogue et s’efforce de poser des actions concrètes en faveur de la santé publique et du développement durable.

A propos du projet :

Les Maladies Tropicales Négligées (MTN) sont un groupe de maladies transmissibles très répandues dans les régions tropicales. Elles touchent plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde, dont 39% vivant en Afrique (47 pays africains sur 55 sont endémiques à au moins une MTN). Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ces maladies sont à l’origine de plus de 170 000 décès par an à travers le monde. Le dernier rapport de l’OMS sur la situation du paludisme dans le monde rapporte qu’au niveau mondial, l’élimination du paludisme progresse. En effet, de plus en plus de pays tendent vers un nombre de cas de paludisme égal à zéro. En 2018, 49 pays ont rapporté́ moins de 10 000 cas de paludisme, alors qu’ils n’étaient que 46 en 2017 et 40 en 2010.

Afin d’accroitre la progression de cette courbe et d’atteindre l’objectif d’élimination totale du paludisme et des maladies tropicales négligées, il est important de s’appuyer sur des leviers de changement sûrs et dynamiques capables d’influer les comportements des populations et d’encourager de bonnes pratiques sanitaires. Parmi ces leviers figure la société́ civile. En réalité́, la société́ civile occupe une place importante dans le dialogue pour le développement et agit sur un certain nombre de questions nationales, régionales voire mondiales. Son rôle dans l’exécution des projets et programmes visant l’élimination du paludisme et des maladies tropicales négligées est important du fait des avantages liés à sa fonction de canal de sensibilisation et de partage d’informations, de promotion de la transparence et de la responsabilité́, de proximité́ avec les populations, d’indépendance, de neutralité́ et de savoir-faire.

Au-delà de la lutte contre le paludisme et les MTN, Speak Up Africa intervient sur la thématique de la recherche et du développement. En effet, les OSC sont à l’avant-garde des activités de développement mises en œuvre dans les pays. En collaborant étroitement avec elles dans la recherche et le développement d’innovations sociales en lien avec la santé publique, elles peuvent contribuer à ce que l’opinion et les besoins des populations soient prises en compte dans la conception, la mise en œuvre et le suivi évaluation des programmes de développement. Un de nos objectifs est aussi de rendre accessible le cadre réglementaire actuel en Afrique et d’amener les OSC à mener le plaidoyer pour susciter l’impact potentiel de son harmonisation avec la création de l’Agence africaine des médicaments.

Un autre volet couvert par les OSC et qui demeure crucial pour Speak Up Africa est la vaccination. Les OSC exercent une influence sur l’élaboration de la politique de santé nationale et l’orientation des débats politiques concernant la santé des populations, l’efficacité de l’aide et l’accès pour tous aux médicaments et soins. Elles mènent le plaidoyer, sensibilisent sur ces questions et veillent à ce que les services de santé et de vaccination soient accessibles à tout le monde. Les organisations de la société civile sont également un puissant porte-parole des populations en exhortant les gouvernements ainsi que les bailleurs de fonds à investir durablement dans la vaccination et les encouragent à remplir leurs engagements. Elles participent activement aux campagnes de vaccination organisées annuellement par les programmes dédiés en créant un pont permanent entre les populations et les centres de vaccination.

Vu l’importante contribution que les OSC ont dans l’atteinte des objectifs de Speak Up Africa liés à l’élimination du paludisme et des MTN, à la promotion de la recherche et de l’innovation sociale, à l’accès à la vaccination pour toutes les couches de la population, il est nécessaire de renforcer les capacités des organisations de la société civile. Ce renforcement de capacités doit nécessairement se faire en plaidoyer et communication stratégique, mais aussi et surtout, en plaidoyer budgétaire, en mobilisation de ressources, et dans la maitrise des mécanismes innovants de financement  afin qu’elles soient davantage capables d’aider à identifier les facteurs qui limitent l’émission, la réception et l’assimilation de l’information sanitaire utile aux décideurs et aux communautés pour enfin éliminer définitivement le paludisme et les maladies tropicales négligées en Afrique, promouvoir la recherche, le développement et l’accès à la vaccination pour tous.

Considérant ces divers points, Speak Up Africa est à la recherche d’un spécialiste en curricula qui sera en mesure d’élaborer un curriculum de formation sur le plaidoyer, la communication stratégique, le plaidoyer budgétaire et la mobilisation de ressources destiné aux OSC et axé sur :

  • Des modules de formation sur le plaidoyer et la communication stratégique
  • Des modules de formation sur le plaidoyer budgétaire
  • Des modules de formation sur la mobilisation de ressources et les mécanismes innovants de financement
  • Un dispositif de suivi-évaluation permettant aux OSC de suivre l’évolution des activités réalisées et de documenter les succès
  • Des modules sur le développement des capacités institutionnelles des organisations de la société civile

A travers ce projet, Speak Up Africa vise à :

  • Donner aux OSC les moyens d’être des moteurs de changement à leur propre échelle et mettre en œuvre des campagnes de plaidoyer durables en soutien aux objectifs d’élimination de leurs pays respectifs
  • Leur fournir les outils nécessaires pour médiatiser leurs activités, maximiser l’impact de leurs campagnes et évaluer leurs retombées
  • Susciter le leadership des OSC et les partenariats stratégiques aux niveaux national, régional et global
  • Soutenir la responsabilité sociale, l’apprentissage et l’utilisation des données pour faire progresser les progrès de l’Afrique vers l’élimination
  • Encourager les OSC à documenter leurs succès et bonnes pratiques et disséminer l’information sur les bonnes pratiques
Ministères/Programmes Nationaux

Les ministères ou institutions gouvernementales, tels que le ministère de la Santé, le ministère de l’Assainissement et le ministère des Femmes, des Enfants et de la Famille, sont des partenaires clés pour notre travail de plaidoyer et de communication stratégique.

Au sein du ministère, des agences particulières sont chargées de coordonner tous les efforts nationaux sur un domaine de santé particulière et de veiller à ce que toutes les nouvelles initiatives soient conformes aux priorités définies dans les plans stratégiques nationaux. Bien que les technocrates qui dirigent les agences et élaborent ces plans stratégiques soient des experts dans les aspects techniques de la conduite des efforts de contrôle, de prévention et d’élimination et qu’ils comprennent très bien le contexte national et régional d’un point de vue médical, il est fréquent qu’ils bénéficient d’un renforcement des capacités en matière de plaidoyer et de communication stratégique et dans d’autres thématiques.

Compte tenu de ce contexte, le curriculum destiné aux ministères/programmes nationaux sera axé sur :

  • Des modules de formation sur le plaidoyer y inclus l’identification des cibles, l’identification des objectifs, l’élaboration d’un plan d’action et un plan de suivi & évaluation.
  • Des modules de formation sur le plaidoyer budgétaire, la mobilisation de ressources et les mécanismes innovants de financement ;
  • Des modules de formation sur la communication stratégique y inclus la définition des messages clés, l’identification et le rôle des champions, la communication digitale, le rôle des médias dans la communication et le plaidoyer, l’identification des moments clés stratégiques etc.

Les objectifs du curriculum pour les Ministères / programmes nationaux sont de :

  • Renforcer leur capacité en matière de plaidoyer et la communication stratégique.
  • Susciter le leadership des ministères / programmes nationaux à accroitre les financements et mieux coordonner les efforts nationaux de plaidoyer et communications stratégique.
  • Renforcer les capacités des structures de santé et des cadres de recherche et de développement actuels.
Autorités infranationales

Les autorités infranationales, telles que les maires, les conseils locaux et les chefs traditionnels, ont un rôle crucial à jouer en matière de plaidoyer et de communication stratégique. Elles sont souvent les personnalités publiques les plus visibles dans les communautés et sont des sources d’information respectées et fiables, tout en ayant le contrôle de la gestion de divers services et fonds gouvernementaux.

Les autorités locales jouent donc un rôle important en veillant à ce que les populations reçoivent les informations dont elles ont besoin pour prévenir et traiter les maladies et en s’assurant que les services disposent de ressources suffisantes. En cas de sous-financement et de manque de ressources adéquates, les autorités locales ont également la responsabilité de contribuer aux efforts de plaidoyer auprès d’autres décideurs de « haut niveau » et d’aider ainsi à mobiliser des ressources au niveau national ou local.

Compte tenu de ce contexte, le curriculum destiné aux autorités infranationales sera axé sur :

  • Des modules de formation sur le plaidoyer, y inclus le rôle des autorités locales dans le plaidoyer au niveau national et infranational ;
  • Des modules de formation sur la communication stratégique, y inclus comment utiliser leurs voix, leurs plateformes, leur influence et leurs réseaux pour la sensibilisation des populations et l’atteinte des objectifs nationaux de plaidoyer.
  • Des modules sur la mobilisation des ressources publiques et privées, y inclus le plaidoyer budgétaire, le rôle des entreprises du secteur privé dans la santé publique, la création des lignes budgétaires spécifiques au niveau local et l’importance de l’alignement des actions menées au niveau local avec les plans stratégiques nationaux.
  • Des modules sur le renforcement des capacités en plaidoyer budgétaire pour les organisations d’Afrique de l’Ouest francophone afin d’accroitre les investissements nationaux dans la Recherche et le Développement ;
  • Des modules de renforcement de capacités sur le plaidoyer et la communication des groupes scientifiques africains afin d’accroitre la dissémination d’informations fiables sur la recherche et le développement de l’innovation ;

Les objectifs du curriculum destiné aux autorités infranationales sont de :

  • Renforcer leur capacité en matière de plaidoyer et de communication stratégique.
  • Susciter le leadership des autorités locales à mieux prioriser les questions de santé publique, accroitre les financements et mener les efforts de plaidoyer auprès des décideurs et les efforts de sensibilisation auprès des populations.
Partenaires de mise en œuvre

De nombreux projets de Speak Up Africa impliquent d’autres  partenaires de mise en œuvre, tels que d’autres ONG, entreprise du secteur privé ou organisations à base communautaires dont certains bénéficieront d’un renforcement de capacités en matière de plaidoyer, leadership, communication stratégique ou autre en fonction des besoins identifiés.

Compte tenu de ce contexte, le curriculum destiné aux partenaires de mises en œuvre sera axé sur :

  • Des modules sur les institutions et documents stratégiques clés sur le plan de développement et de la santé publique dans la plupart des pays africains
  • Des modules de formation sur le plaidoyer, y inclus l’identification des cibles, l’identification des objectifs, l’élaboration d’un plan d’action et un plan de suivi & évaluation
  • Des modules de formation sur la communication stratégique y inclus la définition des messages clés, l’identification et le rôle des champions, la communication digitale, le rôle des médias dans la communication et le plaidoyer, l’identification des moments clés stratégiques etc.
  • Des modules de formation sur le plaidoyer budgétaire et la mobilisation des ressources et les mécanismes innovants de financement
  • Des modules sur le suivi-évaluation des activités de plaidoyer
  • Des modules de renforcement de capacités en leadership et en capacité insitutionnelle

Les objectifs du curriculum destiné aux partenaires de mise en œuvre sont de :

  • Mieux comprendre le contexte de plaidoyer pour la santé publique et recherche et développement (les acteurs clés, les documents stratégiques typiques etc).
  • Donner aux partenaires de mise en œuvre des notions de base sur le plaidoyer et la communication stratégique, la capacité institutionnelle en lien avec la santé publique afin d’être capable de mieux contribuer à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi-évaluation des projet et programmes.
Médias

En tant que première source d’information, les médias sont indispensables dans le plaidoyer et la communication stratégique. Ils sont les relais d’information auprès d’un large public sur les questions de santé. Ils permettent ainsi de donner une large visibilité sur les actions  de lutte contre les maladies tropicales négligées et le paludisme, les actions entreprises dans le cadre de la recherche et du développement,  aident à la compréhension des enjeux liés à à la recherche et au développement l’élimination de ces maladies, sensibilisent les citoyens et suscitent la responsabilisation des parties prenantes.

Grâce aux médias, les populations sont informées des méthodes de prévention et de traitement et sont mises au fait de l’évolution de l’élimination du paludisme et des maladies tropicales négligées par exemple, des engagements pris, des actions mises en place pour lutter contre ces fléaux ou pour promouvoir l’assainissement.

En conséquence, les journalistes doivent s’assurer des informations véhiculées : elles doivent être sûres, fiables et basées sur des faits concrets. Cela est d’autant plus pertinent, aujourd’hui à l’ère où l’infodémie et « les fake news » s’imposent avec vitesse sur les réseaux sociaux.

Les médias exercent également une influence sur les décideurs car ils effectuent, auprès des populations, un rappel des engagements pris par les gouvernements et les incitent à rendre des comptes. C’est de cette manière que les sujets de santé prennent une place importante dans l’agenda médiatique, pouvant même influencer le monde politique.

Les médias jouent un rôle important dans tous les programmes de Speak Up Africa, qu’il s’agisse d’émissions de radio, de réseaux de médias, d’organes d’information ou de journalistes.

Notre initiative « Des Lignes Pour Un Impact », où nous travaillons avec des journalistes talentueux d’Afrique de l’Ouest pour augmenter la quantité et la qualité des articles sur les MTN est un excellent exemple de l’influence que peuvent avoir les médias pour élever le niveau de la conversation autour de certaines maladies. Cela conduit ainsi à l’établissement de priorités par les gouvernements.

Compte tenu de ce contexte, le curriculum destiné aux médias sera axé sur :

  • Des modules contextualisant le paysage du programme dans lequel ils travaillent comprenant une revue pour chaque pays d’intervention de l’état des lieux et des enjeux, de l’écosystème d’acteurs impliquésdans la recherche et le développement, dans la lutte contre les maladies tropicales négligées et le paludisme.
  • Des modules de formation sur le plaidoyer, y inclus le rôle des médias au sein du plaidoyer, les thèmes de la santé touchant les populations vulnérables, l’identification des cibles et des objectifs, l’élaboration d’un plan d’action et un plan de suivi & évaluation.
  • Des modules de formation sur la communication stratégique y inclus la définition des messages clés, l’identification et le rôle des champions, la communication digitale, le rôle des médias dans la communication et le plaidoyer, l’identification des moments clés stratégiques etc.

Les objectifs du curriculum destiné aux médias sont de :

  • Mieux comprendre le contexte de la santé publique, la recherche et le développement (les acteurs clés, les documents stratégiques typiques etc.) et ainsi renforcer leurs compétences en matière de matière de plaidoyer et communication stratégique.
  • Obtenir des opportunités médiatiques pour que les parties prenantes défendent la recherche et développement en santé mondiale et le besoin d’harmonisation des réglementations.
  • Inclure de manière récurrente, dans leur calendrier de publication, des sujets liés aux différents programmes afin d’optimiser leur visibilité.
  • Renforcer les champions dont les leaders nationaux et régionaux clés pour la recherche et développement en santé mondiale et les initiatives d’harmonisation de la réglementation en Afrique francophone.
  • Créer un réseau de professionnels des médias autour des questions de santé publique.

Roles and Responsibilities

Livrables attendus :

  • Curriculum de formation sur le plaidoyer, la communication stratégique, le plaidoyer budgétaire et la mobilisation de ressources ;

Calendrier des Livrables :

Les offres doivent être soumises au plus tard le à info@speakupafrica.org avec copie à assietou.kamara@speakupafrica.org et carina.ndiaye@speakupafrica.org

  • Calendrier des Livrables :Sous la supervision de Speak Up Africa, le travail doit être effectué selon le calendrier suivant :
    Phases Livrables Délais
    Phase 1 Méthodologie et chronogramme 20 Septembre
    Phase 2 1er draft du Curriculum 15 Novembre
    Phase 3 Document final portant Curriculum 15 Décembre

Requested Profile

Qualifications et compétences :

 Le personnel affecté à ce projet doit avoir :

  • Un diplôme en sociologie, études de développement, santé publique ou domaine similaire est requis ;
  • Au moins 5 ans de travail dans le domaine de la santé publique et, idéalement, une expérience de travail sur les maladies tropicales négligées, le paludisme et la communication ;
  • Une expérience dans la formation et l’accompagnement des organisations de la société civile ;
  • De solides compétences interpersonnelles et organisationnelles ;
  • La maîtrise professionnelle de l’anglais est un atout ;
  • La maîtrise de la suite Microsoft Office, y compris Word, Excel et Outlook requise.

Documents to be Supplied

  • Offre technique
  • CV et lettre de motivation
  • Offre financière incluant un tarif mensuel
  • Une note reflétant les expériences acquises pour une offre d’emploi similaire.

Assessment Process

Les offres doivent être soumises au plus tard le 20 septembre à info@speakupafrica.org avec copie à assietou.kamara@speakupafrica.org et carina.ndiaye@speakupafrica.org

Interested in this opportunity ?

Apply online :

  • Max. file size: 200 MB.
  • Max. file size: 200 MB.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Apply online :

  • Max. file size: 200 MB.
  • Max. file size: 200 MB.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.