Appel à candidature : Journalistes consultants ou organes médiatiques

Background

La vaccination est un processus qui rend une personne immunisée à une maladie infectieuse, en lui administrant un vaccin. Les vaccins stimulent le système immunitaire et protègent la personne d’une infection ou d’une maladie. Il a été démontré que la vaccination contrôle et élimine les maladies infectieuses potentiellement mortelles et il est estimé que plus de 2 à 3 millions de décès par an sont prévenus. C’est un des investissements le plus rentable dans le secteur de la santé. Néanmoins, il y a plusieurs obstacles à sa mise en œuvre, notamment en Afrique, et l’un des principaux obstacles est la perception du public sur cette intervention de santé publique. Plusieurs études ont confirmé l’importance de la perception dans le déploiement de la couverture vaccinale. En effet, en Afrique, le manque de connaissance et d’information des parents à propos de la vaccination est reconnue comme l’une des plus fréquentes et systématiques barrières à la vaccination infantile.

D’autre part, le manque de confiance et les fausses rumeurs et idées circulant à propos de cette intervention ont un impact négatif conséquent sur l’acceptation des services de vaccination. Ces fausses rumeurs, propagées largement à travers les réseaux sociaux et certains médias, aggravent encore cette situation. En effet, à plusieurs reprises, les communautés ont refusé de participer aux campagnes de vaccinations car elles jugeaient les vaccins « nocifs », « périmés » et pouvant leur causer des « handicaps physiques » et/ou la « mort » de leurs enfants.

La situation a été exacerbée par la pandémie de la Covid-19, qui a été associée à une infodémie ou une épidémie d’informations fausses et infondées, sur les réseaux sociaux. Ces fausses rumeurs sont souvent véhiculées par des messages dont l’origine n’est pas explicite, qui ne sont pas validées par des institutions de références et qui sont disséminés le plus souvent par les réseaux sociaux, médias, blogs ou sites en ligne d’informations, sous la forme de courtes vidéos ou images parfois accompagnés de textes. Enfin, dans des situations sanitaires urgentes, la désinformation du grand public est extrêmement dangereuse et peut être même fatale. Dans ce sens, des informations contenant des faits prouvés et établis scientifiquement doivent être fournies aux populations pour leur permettre de prendre des décisions éclairées sur leur santé et bien-être afin qu’ils puissent se protéger et protéger leurs communautés. En tant qu’acteurs clés dans la sphère médiatique, les journalistes et professionnels des médias peuvent jouer un rôle crucial à cet égard.

Afin de contrer cette infodémie et le manque de profondeur dans la couverture médiatique sur la vaccination dans les médias locaux, nationaux et continentaux, Speak Up Africa vise à mettre en œuvre un programme de bourse destiné aux professionnels des médias sur la vaccination.

Objectifs

Développer un cursus et dispenser d’une formation dédiée aux journalistes sur la vaccination de routine dans le cadre d’un programme de bourse pour les médias mis en œuvre par Speak Up Africa.

Objectifs spécifiques

  • Renforcer les capacités des journalistes sur les questions de vaccination de routine ;
  • Créer un réseau de professionnels des médias qui seront les champions de la vaccination en Afrique francophone ;
  • Augmenter et dynamiser la production d’articles de presse factuels sur la vaccination de routine dans le cadre de COVID-19.

Démarche

Dans le cadre de l’organisation de cette formation, Speak Up Africa cherche à recruter un organe médiatique, une agence média ou un journaliste consultant pour mettre sur pied la « Bourse des médias pour la vaccination »

Rôle et responsabilités du candidat sélectionné

  • Identification des journalistes ;
  • Développement d’un curriculum de formation ;
  • Organisation et dispensation de la formation en ligne ou en présentiel ;
  • Encadrement et appui des journalistes dans le développement de leurs plans de travail durant la formation ;
  • Suivi et mentoring des journalistes et de l’aide à la publication de leurs articles jusqu’à la fin de l’année 2021.

Cibles de cette formation

Tous les professionnels des médias d’Afrique francophone qui s’intéressent aux questions de santé publique et qui disposent d’une plateforme/audience pour servir de relais
d’information. Il s’agit notamment de journalistes ou de professionnels des médias animant des émissions de télévision, de radio ou ayant rédigé des articles et éditoriaux dans des journaux/magazines.

Méthodologie / Déroulement de la formation

Le programme de bourse aux médias se déroulera en deux phases :

  1. Phase de formation
    Durée : 3 à 4 jours
    La formation consistera en des interactions en face à face entre les boursiers sélectionnés. Néanmoins, en fonction de l’évolution de la pandémie de la COVID19, la formation pourra prendre la forme d’une formation virtuelle. Des présentations et des discussions de groupe sur divers sujets relatifs à la communication et au plaidoyer en matière de vaccination de routine et de pandémie/crise seront présentées. Des experts en communication/plaidoyer et en vaccination/santé publique serviront de personnes ressources pour partager leurs expériences pratiques et ainsi approfondir les sujets présentés. Les méthodes suivantes seront utilisées au cours de la formation, en plus des présentations :

    • Exemples, exercices, jeux de rôle, études de cas ;
    • Discussions interactives et ouvertes ;
    • Des sessions de partage d’expérience.
  2. Phase de post-formation
    Durée : 3 mois
    Cette phase commencera juste après la formation. Elle se déroulera sur une période de six mois et permettra aux boursiers de mettre en œuvre les plans d’action élaborés tout en bénéficiant des conseils d’experts en la matière. Une bourse de 2500 USD sera mise à disposition de chaque boursier afin de l’accompagner dans cette phase. Au cours de ce processus, les boursiers contribueront de manière significative à la production de contenu factuel sur la vaccination en Afrique.
 Tranches Conditions de décaissement Période
Décaissement de la première tranche de la subvention (1000 $)
  • Participation effective à la formation
  • Plan d’action détaillé avec son calendrier d’exécution
  • Mise en œuvre des premières activités du plan d’action
 21 octobre 2021 (Fin de la formation – Début de la mise en œuvre des plans d’action)
 Décaissement de la deuxième tranche de la subvention (1000 $)
  •  50% des activités du plan d’action sont mises en œuvre
  •  Soumission d’un rapport de suivi (comprenant les liens et autres preuves des supports de communication ainsi que les justificatifs de dépenses)
 21 janvier 2022 (3 mois écoulés)
 Décaissement de la troisième tranche de la subvention (500 $)  Soumission du rapport final (comprenant les liens et autres preuves des supports de communication ainsi que les justificatifs de dépenses)  25 mars 2022
 Livrables Période
Un minimum de 4 articles de blog/productions vidéo par boursier 2 articles/productions vidéo chaque trimestre par boursier
Une stratégie de communication visant à contrer les fausses rumeurs sur la vaccination dans le contexte du COVID19, en mettant l’accent sur la promotion de la vaccination de routine (y compris le partage des articles/productions vidéo réalisés dans le cadre de la formation sur les réseaux sociaux). Les activités peuvent couvrir la totalité de la période de 6 mois

Méthodes d’évaluation

Évaluation de l’encadrement 
La formation sera évaluée par le consultant et le boursier comme suit :

Phases Consultant/agence Boursier Formation
Pré-formation Combien de temps dois-je consacrer à cette formation ? Quelles sont mes attentes vis-à-vis des boursiers qui seront conseillés ? Quelles sont mes propres limites ? Est-ce que je m’entends bien avec les boursiers sélectionnés ? Qu’est-ce que je veux obtenir de ce programme ? Quelles sont les compétences que je souhaite améliorer ? Quels sont les 3 plus grands changements que je veux voir cette semaine, ce mois-ci, dans 3 mois, dans 6 mois, dans 1 an et dans 5 ans ? Quels sont les obstacles actuels auxquels je suis confronté ? Quelles sont mes attentes vis-à-vis de l’expert ? Combien de temps dois-je consacrer au programme et à la préparation de chaque séance ? Quelles sont mes principales faiblesses et forces ?
Mi-formation Les boursiers sont-ils accessibles, disponibles, courtois ? Communiquent-ils régulièrement avec vous ? Montrent-ils un intérêt envers vous à l’égard de cette formation ? Participent-ils tous à toutes les activités de la formation ? L’expert fait-il preuve de renforcement positif et de critique constructive ? L’expert est-il prêt à aider ses apprenants à atteindre leurs objectifs et à les conseiller en conséquence ? L’expert maintient-t-il le contact avec les boursiers en fixant des rendez-vous réguliers ?
Post-formation Le boursier était impliqué dans la formation ? Oui / Non. (Expliquez) Durant la formation, nous avons abordé les points suivants : (Listez) Nous avons atteint les objectifs fixés au début de la formation. Oui/Non. (Expliquez) Qu’est-ce qui a marché et qu’est-ce qui n’a pas marché ? (Expliquez) Evaluez la qualité de la formation de 1 (le plus bas) à 5 (le plus haut) L’expert m’a été utile. Oui/Non. Expliquez. Nous avons abordé ensemble les points suivants pendant la formation : (Listez) Nous avons atteint les objectifs fixés au début de la formation. Oui/Non. (Expliquez.) Qu’est-ce qui a marché et qu’est-ce qui n’a pas marché ? (Expliquez) Evaluez la qualité de la formation de 1 (le plus bas) à 5 (le plus haut) Je recommanderais cet expert à d’autres candidats. Oui/Non. Expliquez. Sur la base des objectifs établis au début du programme de bourse, décrivez les principaux résultats et comment l’expert vous a aidé à les atteindre. Quels progrès ont été réalisés par vous et les boursiers sur les actions convenues préalablement convenus ? Le programme vous a-t-il aidé à identifier les forces et les faiblesses pour améliorer vos productions ? Le programme vous a-t-il aidé à acquérir des connaissances et des pratiques dans les domaines de la santé publique, du journalisme et de la communication ? Le programme vous a-t-il permis de créer ou d’étendre votre réseau ?

Évaluation des résultats

Les résultats d’apprentissage des participants et les supports de communication seront évalués comme suit :

Phase Niveau Méthodes d’évaluation
Formation Connaissances Pré-formation / Observations / Interactions / Exercices / Développement de plans d’action
Compétences Évaluation de fin de formation
Post-formation Connaissances
  • Pertinence des articles de press
  • Outils de communication développé
  • Évaluation de la couverture médiatique
Compétences Niveau de mise en œuvre des plans d’action

Livrables attendus

  • Rapport général de l’organisation de mission ;
  • Banque des outils, modules et présentations développés ;
  • Document de suivi-évaluation et de recommandations permettant à Speak Up Africa de suivre le déroulement de la formation et d’améliorer les prochains modules.

Durée de la mission du candidat

La mission du candidat s’étendra sur une durée de 6 mois.

Chronogramme indicatif

Sous la supervision de Speak Up Africa, le travail doit être effectué selon le calendrier suivant :

Actions Quand Qui
Ouverture des candidatures 2 septembre 2021 Speak Up Africa
Soumission des dossiers de candidature 13 septembre 2021 Consultant ou organe médiatique
Recrutement de l’organe médiatique, de l’agence média ou du journaliste consultant 22 septembre 2021 Speak Up Africa
 Contractualisation avec le candidat sélectionné 24 septembre 2021 Speak Up Africa / Consultant ou organe médiatique
Séance de cadrage 27 septembre 2021 Speak Up Africa / Consultant ou organe médiatique
Développement/Production des contenus prévus pour la formation 28 septembre 2021 Consultant ou organe médiatique
Recrutement des journalistes 12 octobre 2021 Consultant ou organe médiatique et Speak Up Africa
Phase 1 de la formation 18 octobre 2021 Consultant ou organe médiatique
Phase 2 de la formation 25 octobre 2021 au 25 janvier 2022 Consultant ou organe médiatique
Soumission du rapport final et partage du document de suivi-évaluation Semaine du 21 février 2022 Consultant ou organe médiatique

À propos de Speak Up Africa

Basée à Dakar, au Sénégal, Speak Up Africa est une organisation à but non lucratif de communication stratégique et de plaidoyer dédiée à catalyser le leadership africain, favoriser les changements de politiques et renforcer la sensibilisation autour du développement durable en Afrique. À travers nos programmes, nos réseaux et avec l’aide de nos partenaires, nous nous assurons que les décideurs rencontrent les acteurs de terrain, que des solutions soient présentées et que chaque secteur – des citoyens et groupes de la société civile aux partenaires financiers et dirigeants d’entreprises – contribue de manière critique au dialogue et s’efforce d’agir de manière concrète pour la santé et le développement durable sur le continent.

A propos de “Des Lignes Pour un Impact”

Des maladies tropicales négligées (MTN) au paludisme et aux maladies évitables par la vaccination, des millions de personnes à travers l’Afrique continuent de souffrir de maladies évitables et traitables qui créent des obstacles à l’éducation, à l’emploi, à la croissance économique et au développement en général. Pour créer un changement durable, sensibiliser les citoyens et responsabiliser les décideurs, le rôle des médias est absolument essentiel. Grâce à des reportages réguliers et de qualité sur ces questions clés de santé publique, les journalistes peuvent devenir de puissants agents de changement dans la lutte pour une Afrique plus juste, plus saine et plus prospère.

Le projet « Des lignes pour un impact » de Speak Up Africa vise à renforcer les capacités des journalistes et à générer une couverture médiatique percutante sur ces sujets. En partenariat avec les journalistes africains, nous nous efforçons d’augmenter le volume et la qualité des reportages sur les sujets des MTN, du paludisme, de la vaccination et de l’assainissement en Afrique, en veillant à ce que ces questions de santé publique, et les personnes qui en souffrent, soient au cœur des conversations médiatiques. En assurant une production constante d’articles et de reportages dans les médias, le projet sensibilise le grand public et amplifie les voix des personnes touchées sur l’ensemble du continent. Ainsi, Des lignes pour un impact joue un rôle crucial en tenant les dirigeants responsables de leurs engagements à atteindre nos objectifs de développement durable.

Interested in this opportunity ?

Apply online :

  • Max. file size: 200 MB.
  • Max. file size: 200 MB.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Apply online :

  • Max. file size: 200 MB.
  • Max. file size: 200 MB.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.