70'500 moustiquaires imprégnées distribuées dans les écoles sénégalaises

Le vendredi 20 janvier 2017 s’est tenue, dans le cadre de la campagne de sensibilisation de Football Combating Malaria (FCM), la cérémonie de lancement de la distribution des 70'500 moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) à l’effigie du célèbre quintuple ballon d’or Lionel Messi.

A cette occasion l’école élémentaire Saly Joseph à Mbour a accueilli près de 700 personnes engagées et concernées par l’éradication de ce fardeau National. Parmi elles, étaient représentés les Ministères de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) et le Ministère de l’Education Nationale (MEN), dont son chef de la Division du contrôle médical scolaire (DCMS), le Dr Mor Diaw qui souligne lors de son allocution que le paludisme reste encore une cause d’absentéisme à l’école et qu’il est responsable de la baisse de performances scolaires au Sénégal.

La campagne de distribution de MILDA se déroulera tout au long du mois de février et ce jusqu’à la fin de celui-ci. Cette action, forte du message « Pour me protéger du paludisme, je dors sous moustiquaire imprégnée toute l’année, toutes les nuits ! », vise à changer le comportement des élèves et de leur famille face à l’utilisation de moustiquaires. Plus de 250 écoles ciblées dans 184 points de prestations sanitaires de 14 régions du Sénégal bénéficieront de cette distribution.

La campagne FCM, lancée en 2013 par Speak Up Africa, est financée par Aspire Academy et la Fondation Leo Messi et supervisée par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale à travers le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP). Cette campagne vise à renforcer la sensibilisation des communautés et de les amener à une utilisation systématique des moyens essentiels de base de prévention et de traitement du paludisme.

En effet, le plan stratégique national de la lutte contre le paludisme pour la période de 2016-2020 a pour mission d’intensifier, sur de longues périodes d’action, la distribution de moustiquaires imprégnées, de maintenir une tendance à la baisse des cas d’infections palustres et ainsi progresser à son élimination totale. 

Comment