APPEL A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA REALISATION D’UNE ANALYSE SITUATIONNELLE

Commanditaire: Speak Up Africa (SUA)

Basée à Dakar, au Sénégal, Speak Up Africa est une organisation à but non lucratif de communication stratégique et de plaidoyer dédiée à catalyser le leadership africain, favoriser les changements de politiques et renforcer la sensibilisation autour du développement durable en Afrique.

Contexte de l’étude :

L’assainissement autonome constitue le système le plus répandu en Afrique de l’Ouest pour la gestion des eaux usées domestiques. Dans les villes d’Afrique, en particulier celles d’Afrique subsaharienne, la majeure partie des habitations ne sont pas raccordées à un réseau d’égout, mais sont équipées de systèmes autonomes comme les latrines traditionnelles ou latrines à fosses étanches. Certaines habitations ne disposent d’aucun système d’assainissement. Il est estimé que seuls 30% des pays d’Afrique subsaharienne ont un système d’assainissement adéquat. Cette situation se traduit par des pratiques d’assainissement souvent néfastes à la santé des populations. Mal gérés, les excréta constituent une source des maladies multipliant les risques de diarrhées, de fièvre typhoïde ou de dysenterie parmi les populations.

Objectif général de l’étude :

Analyse comparative des villes de chaque pays cible, afin de déterminer une ville par pays avec le plus fort potentiel d’impact de plaidoyer autour de l’assainissement autonome.

Objectifs spécifiques :

1.     Analyser la situation socio-économique et politique de chaque pays/villes ;

2.     Déterminer les différents types de système d’assainissement autonome existant au niveau des pays/villes ;

  1. Identifier l’existence ou non de documents de politique sur l’assainissement dans les pays concernés, et en faire l’analyse ;
  2. Analyser les actions entreprises par rapport à la gestion des boues de vidange dans ces pays/villes ;
  3. Analyser le niveau d’engagement des autorités locales vis-à-vis de l’assainissement autonome dans ces pays/villes ;
  4. Identifier et analyser les facteurs sous-tendant l’adhésion ou non (résistances/préoccupations) des politiques et autorités locales aux services d’assainissement autonome ;
  5. Déterminer le niveau de pénétration et d’acceptation des actions de plaidoyer autour de l’assainissement ;
  6. Identifier les opportunités, défis et leviers d‘action pour agir sur les barrières et obstacles aux changements de comportement durable en matière d’assainissement autonome ; 
  7. Identifier les différents facteurs qui favorisent, renforcent ou freinent le recours aux services d’assainissement autonome de base ;
  8. Déterminer une ville par pays à plus fort potentiel, sur la base d’une argumentation solide ;
  9. Formuler des recommandations et orientations visant à renforcer l’utilisation des services d’assainissement.

Pays visés par l’étude :

 Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée

Méthodologie :

-       Revue documentaire

Livrables :

    Le plan et la méthodologie de travail revus et validés ;

    Un rapport préliminaire ;

    Un rapport final intégrant les orientations de la réunion de partage du rapport préliminaire ;

Chronogramme des activités :

La structure ou le consultant soumissionnaire devra intégrer à sa proposition technique un chronogramme détaillé des activités prenant en compte l’impératif de livrer un premier rapport préliminaire au plus tard 1er mars 2018.

Date de réception des offres : au plus tard le mercredi 31 janvier 2018

Soumission des offres :

Les offres doivent parvenir au plus tard le mercredi 31 janvier 2018 à 18 : 00 heures au bureau de Speak Up Africasitué au 18 Avenue L.S. Senghor X Jules Ferry - BP 3837 – Dakar Sénégal sous pli fermé avec la mention : « Réponse à APPEL A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA MISE EN ŒUVRE D’UNE ANALYSE SITUATIONNELLE POUR DETERMINER TROIS VILLES D’AFRIQUE DE L’OUEST AVEC LE PLUS FORT POTENTIEL D’INTEGRER UN SYSTEME D’ASSAINISSEMENT COMPLET, PRENANT EN COMPTE LA TOTALITE DE LA CHAINE DE VALEUR.» ou par mail à sophietou.diop@speakupafrica.org.

Les plis devront comprendre :

-      Les CV des associés principaux ;

-      Une offre technique détaillant la méthodologie proposée et incluant un calendrier indicatif des activités ;

-      Une offre financière détaillée avec les honoraires journaliers des personnes ressources ;

-      Une note revenant sur les expériences acquises pour des études similaires.

L’étude sera conduite par un Bureau d’études national ou le consultant soumissionnaire qualifié en recherche, combinant les approches qualitative/qualitative, sous la supervision du comité de pilotage restreint du projet.

Profil Consultant international :

·      Etudes supérieures en Socio-anthropologie (PHD) 

·      Expérience d’au moins 5 ans dans le domaine de la recherche en sciences sociales et des études.

·      Connaissance des programmes de d’assainissement /hygiène serait un atout

Profil du bureau d’études :

  • Spécialisation dans les études à caractère sociologique, sondages d’opinion.
  • Expérience dans le domaine d’études ou d’enquêtes démographiques et de santé.
  • Expériences dans le domaine d’enquêtes.
  • Capacités analytiques.